Peau de caniche
EAN13
9782715231184
ISBN
978-2-7152-3118-4
Éditeur
Mercure de France
Date de publication
Collection
Bleue
Nombre de pages
104
Dimensions
11 x 1 cm
Poids
118 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez 5 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

« On m’a attribué un rôle que je prends très au sérieux, n’en connaissant pas d’autre… Chien savant… Je dirais même caniche savant… Les rares fois où je suis en compagnie de mes parents, ce n’est jamais dans une situation d’enfant, mais toujours entourée d’adultes, et jouant moi-même le rôle d’une adulte miniature. C’est là que je désapprends à être ce que je suis : une enfant. J’apprends à dissimuler ce que je pense et à endosser mon costume de caniche : souriante, aux aguets, silencieuse, mais prête à répondre à toutes les questions que l’on me pose. »

Ainsi s’exprime la narratrice qui est une vraie petite fille modèle : dans le milieu bourgeois où elle évolue, elle a compris très tôt que la vie était un théâtre et qu’elle devait tenir un rôle. Pour des observateurs extérieurs, elle a tout pour être heureuse : une condition aisée, des parents aimants. Les parents forment un couple flamboyant, ils gravitent dans les milieux mondains : des boîtes de nuits branchées de Saint-Germain-des Prés à la Riviera italienne, ils affichent l’image du bonheur et de l’harmonie. Dans l’intimité, les relations sont plus tendues : la mère balance entre autoritarisme et mélancolie, le père se soumet quotidiennement à ses caprices et à ses colères. La petite fille délaissée navigue de nurses en gouvernantes et voudrait bien trouver une famille d’adoption !

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

31 décembre 2010

"Moi aussi, je fus un chien, dans une autre vie, un caniche. Les souvenirs remontent peu à peu à la surface. Quels étranges souvenirs, et comme ils me semblent irréels aujourd'hui... Je voudrais les écrire par bribes, un peu comme ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Dominique Zehrfuss