L'Ecran global. Cinéma et culture-médias à l'âge hypermoderne
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Ecran global. Cinéma et culture-médias à l'âge hypermoderne

Le Seuil

Offres

  • AideEAN13 : 9782021016970
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    7.99

  • AideEAN13 : 9782021008852
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    9.99

Autre version disponible

L'epoque contemporaine est celle de la proliferation des ecrans. L'aventure a
commence il y a plus d'un siecle avec l'ecran originel : celui du cinema. Au
moment ou, de la television a la video, du micro-ordinateur au telephone
mobile, des cameras de surveillance au reseau de la Toile, on assiste a
l'avenement de _l' ecran global_, qu'en est-il de cette nouvelle culture
d'ecrans ?

La these developpee ici est que, loin de signer la mort du 7e art, l'epoque du
tout-ecran enregistre la plus grande mutation jamais connue du cinema. Non
seulement celui-ci se metamorphose en _hypercin ema_ autour de trois figures
constitutives (exces, multiplexite, distance), mais il est devenu producteur
d'un monde et, partant, d'une vision du monde.

Tous les autres ecrans (television, pub, jeux video, video-clips, Second
Life...) sont desormais restructures par la logique de la starification, de l
'hyper-spectacularisation et du divertissement. Et meme le rapport au monde et
a soi n'y echappe pas. Voici que le cinema est partout, y compris la ou il
n'est pas : mode, sport, urbanisme, arts visuels, videomania generalisee
portent l'empreinte de la _cin e-attitude_.

Faut-il avoir peur de cet age ecranique ? Dans ce livre s'exprime une autre
approche : celle qui considere que les images des temps hypermodernes ne sont
pas synonymes d'appauvrissement de la pensee, du sensible, de l'esthetique. Le
film civilisationnel qui se joue, ni scenario catastrophe ni _happy end_ ,
contraint a forger un modele inedit d'intelligibilite du cinema, des ecrans,
et, plus profondement, de la culture qui vient.


**Gilles Lipovetsky** est philosophe-sociologue. Auteur de nombreux ouvrages
portant sur les transformations sociales et culturelles du monde contemporain,
il analyse en particulier celles qui concernent l'individualisme, la mode, le
luxe, les femmes, l' ethique, la consommation. Il a publie en 2006 _Le Bonheur
paradoxal. Essai sur la soci ete d'hyperconsommation_ aux Éditions Gallimard.


**Jean Serroy** , professeur d'universite, auteur de divers ouvrages sur la
litterature et le theatre du XVIIe siecle, est aussi critique de cinema depuis
de nombreuses annees. Il a publie en 2006 un livre somme sur le cinema des
annees 1985-2005 : _Entre deux si ecles. 20 ans de cinema contemporain_, aux
Éditions de La Martiniere.

S'identifier pour envoyer des commentaires.