Éditeur
Plon
Date de publication
Collection
Hors collection
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

"ça n'a rien à voir avec l'Islam" ?

Plon

Hors collection

Offres

  • Aide EAN13 : 9782259263818
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    12.99

**Apr es notamment le succes de _Allah est grand, la R epublique aussi_, Lydia
Guirous bouscule a nouveau l'opinion, et nos compatriotes. Face a l'islamisme,
reveillons-nous, reveillez-vous ! clame-t-elle.**
Au pretendu nom de Dieu, les terroristes assassinent les " kouffars ", les
Occidentaux et les musulmans " moderes "... et la reaction est toujours la
meme : " Ça n'a rien a voir avec l'islam ! "

Cette phrase, Lydia Guirous ne la supporte plus tant elle lui parait fausse.
Elle assume que la religion musulmane - qui est la sienne - soit critiquable
car elle porte en elle les germes de " l'islamisme destructeur et hegemonique
qui est a l'origine de tant de malheurs dans le monde ". " Lorsqu'on tue au
nom d'Allah, qu'on vocifere sa haine des mecreants, lorsqu'on s'appuie sur la
partie violente du Coran pour legitimer ses crimes : Aneantir les mecreants
jusqu'au dernier, cela a un rapport avec l'islam ", dit-elle.

Dans cet ouvrage, Lydia Guirous pose les jalons d'une revolution salutaire et
appelle a une remise en question des mentalites et comportements d'une partie
des musulmans, et alerte contre l'islamisme qui gangrene les societes,
notamment en embrigadant la jeunesse et les femmes. Il revient, selon elle,
aux Français et Occidentaux de confession musulmane de faire des concessions,
d'accepter des " accommodements " afin de retrouver le chemin de l'unite et de
la fraternite. Elle invite a entamer - enfin - un travail critique du Coran,
qui empeche l'emergence d'un islam du XXIe siecle compatible avec une vie
moderne en Occident, deleste de ses archaismes et de ses ambiguites.

Son ouvrage vif et enflamme va bousculer les bonnes ames aveuglees comme les
idees reçues depassees. Il est " temps de resister a la peste verte venue des
trefonds de l'inhumanite et de la barbarie. Ecrasons enfin l'infame. "

S'identifier pour envoyer des commentaires.