Confiture russe, Pièce en trois actes sans entracte
EAN13
9782070783359
ISBN
978-2-07-078335-9
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Le Manteau d'Arlequin - Théâtre français et du monde entier
Nombre de pages
208
Dimensions
19 x 19 x 1 cm
Poids
213 g
Langue
français
Langue d'origine
russe
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Une datcha, dans la campagne, à une heure de route de Moscou, en 2002. Bien que délabrée, elle est toujours habitée par les deux
enfants de l’académicien Ivan Lépiokhine, Andreï Ivanovitch et Natalia Ivanovna. Le toit fuit, les portes brimbalent, le courant électrique devient intermittent et l’eau du robinet se tarit... Tandis qu’Andreï boit de la vodka à toute heure et que les trois filles de Natalia ne lèvent pas le petit doigt, cette dernière, traductrice de plusieurs langues, reste rivée à sa machine à écrire pour essayer de gagner quelques dollars, aussitôt dépensés en réparations. Et il y a urgence : les inquiétantes vibrations d’un chantier secouent de plus en plus fréquemment la masure. Qualifiée par l’auteur de «post-tchékhovienne», cette pièce peut se lire comme une transposition dans la Russie des années 2000 des péripéties tragi-comiques des chefs-d’œuvre La Cerisaie et Les Trois Sœurs. Avec un humour qui côtoie l’absurde et la grande tendresse pour les déboires de ses personnages qu’on lui connaît, Ludmila Oulitskaïa livre une réflexion sur la Russie «éternelle et immuable» qui rejoint en toute virtuosité celle de Tchekhov et son célèbre «rire à travers les larmes».
Avec un humour qui côtoie l’absurde et la grande tendresse pour les déboires de ses personnages qu’on lui connaît, Ludmila Oulitskaïa livre une réflexion sur la Russie «éternelle et immuable» qui rejoint en toute virtuosité celle de Tchekhov et son célèbre «rire à travers les larmes».

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Ludmila Oulitskaïa
Plus d'informations sur Sophie Benech