Correspondance générale / Marie de Flavigny, comtesse d'Agoult, 6, Correspondance générale, 1847-1848
EAN13
9782745344823
ISBN
978-2-7453-4482-3
Éditeur
Honoré Champion
Date de publication
Collection
BC 95
Séries
Correspondance générale / Marie de Flavigny, comtesse d'Agoult (6)
Dimensions
22 x 15 cm
Poids
900 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Correspondance générale / Marie de Flavigny, comtesse d'Agoult

Plongée dans le bouillonnement de son salon, la comtesse d’Agoult n’en continue pas moins à affermir le statut de l’écrivain Daniel Stern. Elle publie une série d’études sur les états généraux de Berlin, convoqués par le roi Frédéric-Guillaume IV, une longue nouvelle Valentia, un volume de pensées, Essai sur la liberté (1847) et, dans L’Artiste, des maximes qui formeront le noyau d’Esquisses morales et politiques.
La mort de sa mère, en janvier 1847, bouleverse sa vie sur le plan matériel. Car l’héritage sur lequel elle comptait lui échappe. N’ayant jamais pardonné à sa fille sa liaison avec Liszt, la vicomtesse de Flavigny lègue la plus grosse part de sa fortune à son fils. Profondément meurtrie par l’impossibilité de voir ses enfants naturels, la comtesse d’Agoult reporte toute son affection sur sa fille Claire qu’elle peut enfin recevoir chez elle et s’active à lui trouver un mari honorable.
Ses fidèles amis, un noyau de diplomates et de littérateurs, continuent à animer son salon où apparaissent de nouvelles personnalités, comme Émile Littré ; d’autres, tel Georg Herwegh, s’éclipsent. Elle tisse également un lien d’estime avec Jules Michelet.
La révolution de février 1848 va lui inspirer son ouvrage le plus célèbre et lui donner l’occasion d’ajuster pleinement son talent à sa personnalité. Les notes abondantes qu’elle prend chaque jour vont servir de terreau à son Histoire de la révolution de 1848, écrit quasiment à chaud avec une objectivité étonnante, dont le premier volume paraît dès 1850.

After the January 1847 death of her mother, Marie d’Agoult’s material life was thrown into disarray, but her salon lived on and she kept publishing abundantly. In fact, the Revolution of February 1848, on which she took copious daily notes, would provide the fodder for her most celebrated work.

Charles-F. Dupêchez a publié articles et livres sur la comtesse d’Agoult. Ainsi, sa biographie, Marie d’Agoult (Perrin, 2011, quatrième édition, revue et corrigée), son roman Nélida (Calmann-Lévy, 2010, deuxième édition), Mémoires, Souvenirs et Journaux (Mercure de France, 2007, deuxième édition augmentée et corrigée), Correspondance avec George Sand (Bartillat, 2001).

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Charles François Dupêchez