Tocqueville et les Apaches. Indiens, nègres, ouvriers et autres hors-la-loi
Éditeur
Autrement
Date de publication
Collection
Universités populaires & C<sup>ie</sup>
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tocqueville et les Apaches. Indiens, nègres, ouvriers et autres hors-la-loi

Autrement

Universités populaires & C<sup>ie</sup>

Offres

  • AideEAN13 : 9782746745551
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    6.49

  • AideEAN13 : 9782746745544
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    6.49

Autre version disponible

Tocqueville passe pour le penseur de la démocratie et de la liberté dans un monde qui n'aime ni la démocratie ni la liberté. En fait, à le lire vraiment, on découvre qu'il fut assez peu démocrate et très peu défenseur de la liberté : en effet, ce philosophe justifie le massacre des Indiens d'Amérique, la société d'apartheid entre Noirs et Blancs, la violence coloniale en Algérie, le coup de feu contre les ouvriers quarante-huitards qui demandent du travail et du pain pour leur famille. Il ne faut pas s'étonner que ce libéral de gauche ait pu servir sous Mitterrand à justifier la conversion du socialisme au libéralisme en 1983 et, sous couvert de droit d'ingérence, les guerres néocoloniales initiées dès 1990. Si l'on est Blanc, catholique, Européen, propriétaire, Tocqueville est le penseur ad hoc. Sinon, l'auteur de La démocratie en Amérique ne craint pas de justifier et de légitimer ce que l'on nomme aujourd'hui ethnocide ou crime de guerre.

S'identifier pour envoyer des commentaires.