Sept règles pour nous simplifier l'orthographe, Guide pratique
Éditeur
Fédération Wallonie-Bruxelles
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Sept règles pour nous simplifier l'orthographe

Guide pratique

Fédération Wallonie-Bruxelles

Offres

  • AideEAN13 : 9782930758275
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    0.00

**Un fascicule détaillé pour mieux comprendre la nouvelle orthographe**

Conscients que l’orthographe du français pèse lourdement sur l’apprentissage
de l’écriture, les Ministres Fadila Laanan (Culture et Audiovisuel), Christian
Dupont (Enseignement obligatoire), Marie-Dominique Simonet (Enseignement
supérieur) et Marc Tarabella (Enseignement de promotion sociale) invitent dès
la rentrée scolaire les professeurs de français de tous niveaux à enseigner la
« nouvelle orthographe » de 1990 et leurs formateurs à y préparer adéquatement
les maitres. Cette réforme a été élaborée en France par le Conseil supérieur
de la langue française. Elle avait alors reçu l’aval de l’Académie française,
comme aussi des organismes linguistiques compétents du Québec, de Suisse et de
Belgique, où, dès 1998, elle avait été prônée par les ministres L. Onkelinx et
W. Ancion.
Depuis lors, les nouvelles graphies ont progressivement été prises en compte
par la plupart des dictionnaires, et sont intégrées dans plusieurs correcteurs
orthographiques de large diffusion. Mais la situation restait ambigüe pour le
grand public. Et elle s’avérait particulièrement inconfortable à l’école : les
graphies rectifiées ne peuvent plus y être sanctionnées, mais rien n’y
imposait qu’elles soient enseignées de préférence aux anciennes. Ce qui
augmentait l’insécurité chez les élèves comme chez les enseignants. Il fallait
en finir avec cette confusion !
C’est pourquoi, à l’initiative du Conseil de la langue française et de la
politique linguistique, les enseignants sont invités à enseigner
prioritairement les rectifications orthographiques de 1990. Pour les y aider,
ce dépliant élaboré par le Conseil est diffusé dans les écoles. Il explique
les sept grandes règles de la réforme pour simplifier l’orthographe et signale
en outre quelques sites où obtenir une information plus détaillée. Une telle
relance a également une portée symbolique importante : elle rappelle que notre
langue n’est pas un outil rigide, mais un matériel vivant en constante
évolution.

**Des règles simples qui clarifient la réforme orthographique !**

EXTRAIT

Pourquoi écrire _trente-six_ mais _cent six, il harcèle_ mais _il chancelle,
des garde-robes_ mais _des gardes-barrière(s)_...? Ces irrégularités, et bien
d’autres, figées par la tradition mais souvent déjà concurrencées par de
nouveaux usages, voici près de vingt ans que le Conseil supérieur de la langue
française et l’Académie française ont proposé d’y mettre fin. Publiées par le
_Journal officiel de la République française_ le 6 décembre 1990, leurs
_Rectifications de l’orthographe_ voulaient ainsi « continuer à apporter à
l’orthographe des rectifications cohérentes et mesurées qui rendent son usage
plus sûr, comme il a toujours été fait depuis le XVIIe siècle et comme il est
fait dans la plupart des pays voisins ».

S'identifier pour envoyer des commentaires.