Évaluer et renforcer les capacités d’adaptation des agriculteurs familiaux
Éditeur
Quae
Date de publication
Collection
Indisciplines
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Évaluer et renforcer les capacités d’adaptation des agriculteurs familiaux

Quae

Indisciplines

Offres

  • AideEAN13 : 9782759227815
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    19.99

Concilier le développement des agricultures familiales et la conservation des
forêts tropicales dans un contexte de grande pauvreté reste une question
d’actualité. Cet ouvrage propose une nouvelle voie en recherchant des bases
pour l’action, non pas dans la configuration des ressources à protéger, mais
dans les logiques d’occupation de l’espace par les agriculteurs et dans les
processus de développement qui peuvent être compatibles avec la conservation.
Ainsi, nous abordons la question de l’ancrage territorial des capacités
d’adaptation des agriculteurs à des contraintes environnementales. Il est
appliqué à la région du corridor forestier de Ranomafana-Andringitra dans
l’est de Madagascar pour montrer comment les paysans dans différentes
situations agraires se sont adaptés aux contraintes issues de la mise en place
de dispositifs de gestion communautaire des forêts au sein de leurs
territoires ancestraux. Ce point de vue est novateur par rapport aux
représentations existantes des espaces forestiers qui attribuent souvent aux
agriculteurs un rôle purement spéculatif et destructeur. Les agriculteurs sont
rarement considérés comme les acteurs propres de leur développement. Cet
ouvrage montre comment l’évaluation des capacités d’adaptation des
agriculteurs aux contraintes de la conservation permet d’identifier les
différents acteurs, activités et territoires à prendre en compte pour
concevoir un aménagement intégré et durable des espaces agri-forestiers,
visant à mieux concilier conservation et développement.

S'identifier pour envoyer des commentaires.