Claude Zidi en toute discrétion
EAN13
9782258152526
ISBN
978-2-258-15252-6
Éditeur
Hors collection
Date de publication
Nombre de pages
384
Dimensions
24 x 15,4 x 3,2 cm
Poids
673 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Claude Zidi en toute discrétion

De

Hors collection

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

En plus de 80 millions d'entrées cumulées, Claude Zidi est le réalisateur français n° 1 au box office. Pour la première fois, il revient en toute liberté sur son parcours avec lucidité et humour.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Claude Zidi n'a pas débuté sa carrière en tournant des comédies, il a fait ses premières armes en tant que cameraman pour de nombreux réalisateurs de la nouvelle vague. Tout au long des années 60, il collabore avec Jacques Demy, Agnès Varda, Serge Korber, Philippe Clair, Jean-Pierre Mocky, Jacques Doniol-Valcroze et surtout Claude Chabrol avec qui il travaillera sur 10 films.
Il passe à la réalisation en 1971 en mettant en scène ses propres scénarios et rencontre le sucès dès ses premiers films grâce aux Charlots. Ses bonnes trouvailles visuelles et son sens du gag mettent en avant son talent pour le burlesque.
Quatre films et quatre ans plus tard, Zidi et les Charlots auront attiré dans les salles plus de 21 millions de spectateurs ! L'équation du cinéma étant très simple : succès = liberté, ces entrées phénoménales lui permettent de tourner avec des budgets plus confortables et de solliciter de grands acteurs qui sont aussi les plus chers. Toujours associé au producteur Christian Fechner, il réunit Pierre Richard et Jane Birkin, La moutarde me monte au nez et La Course à l'échalotte seront de gros succès commerciaux. Un peu plus tard, il réussit un coup de maître en parvenant à convaincre Louis de Funès, alors retiré dans son château sur les bords de Loire pour cause de graves problèmes cardiaques, à reprendre le chemin des studios. Ils tournent ensemble L'Aile ou la Cuisse avec Coluche et La Zizanie avec Annie Girardot. Plus tard ce sera le tour de Jean-Paul Belmondo et Raquel Welch dans L'Animal et ainsi de suite de succès en succès jusqu'au carton des Ripoux, film pour lequel il obtiendra deux Césars : meilleur réalisateur et meilleur film.
Une carrière exceptionnelle au service du cinéma populaire français.

S'identifier pour envoyer des commentaires.