Vidocq, du bagne à la préfecture
EAN13
9782809825251
ISBN
978-2-8098-2525-1
Éditeur
Archipel
Date de publication
Collection
Histoire
Nombre de pages
368
Dimensions
24 x 14 x 3 cm
Poids
480 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Vidocq, du bagne à la préfecture

De

Archipel

Histoire

Offres

Autre version disponible

Réalité et légendes du premier chef de police de France
 Vidocq n’a pas vécu une vie, mais cent. Né en 1775 à Arras, promis à devenir boulanger, comme son père, le jeune homme préfère dérober le pécule familial et commet le premier d’une longue série de larcins, menant une vie de débauche et de filouterie. Avant seize ans, son tempérament querelleur, mais aussi l’audace et l’ingéniosité de ses crapuleries, font sa renommée dans toute la région.

Cela ne peut durer. En 1794, il est emprisonné. Auparavant, il aura eu le temps d’être colporteur, marin, contrebandier, officier instructeur, soldat de l’an II, palefrenier, faussaire, hussard, maître d’armes... et, sans doute, de prendre part aux activités des redoutables « chauffeurs du Nord ». Il ne lui reste plus qu’à devenir le forçat et l’évadé récidiviste le plus célèbre de France.

Puis, soudain, le malfrat décide de se ranger. Fort de sa connaissance du « milieu », il offre ses services à la police en échange de son amnistie. Le « mouchard » se distingue si bien qu’en 1811 il est nommé chef de la Brigade de sûreté. Génie du crime et de l’enquête, Vidocq en fera la meilleure police de France. Les régimes successifs ne s’y tromperont pas, qui tous auront recours à ses services. Quant à Hugo, Balzac, Sue, Nodier et Dumas, ils puiseront à ses Mémoires, qui offrent un saisissant tableau de la pègre sous l’Empire et la Restauration.

Menant un travail de contre-enquête, interrogeant les archives et les témoignages d’époque, Bruno Roy-Henry restitue le Vidocq véritable, aventurier visionnaire, miraculé du bagne et « premier flic de France ».

S'identifier pour envoyer des commentaires.