Bonhomme Ecriture, Naissance à l'écriture
Éditeur
Editions du Jasmin
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Bonhomme Ecriture

Naissance à l'écriture

Editions du Jasmin

Offres

  • AideEAN13 : 9782352844235
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    4.99

  • AideEAN13 : 9782352844235
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    4.99

Autre version disponible

**L’apprentissage de la langue, de la littérature, du monde enfin, conduit
l’auteur de l’école à son destin d’écrivain.**

D ’un trait léger et profond, Philippe de Boissy écrit son enfance, sauvée par
l’écriture. Ce Bonhomme Écriture traverse la vie avec une force qu’il doit au
pouvoir des mots entendus puis mis en pages, calligraphiés ou dessinés, ces
mots qui permettent d’apprivoiser les peurs, de séduire, d’exprimer ses
sentiments, de survivre en toutes circonstances. Une naissance à l’écriture,
grâce à deux maîtres extraordinaires. L’apprentissage de la langue, de la
littérature, du monde enfin, conduit l’auteur de l’école à son destin
d’écrivain.

**Découvrez un ouvrage dans lequel Philippe de Boissy écrit son enfance,
sauvée par l'écriture.**

EXTRAIT

La semaine suivante, M. Nicolas me fait dessiner la vraie vedette de la
marine, traversant la rade de Toulon. Mais avant, il me demande de donner un
titre à mon dessin écrit la semaine précédente. Il me demandait toujours des
choses impossibles. Je lâche : Le bateau. Mieux que ça ! J’ajoute : Le bateau
au salon. Bateau au NON ! Mieux que ça ! Bateau dans un salon. Oui ! Mieux que
ça ! Bateau dans un salon en été. Bateau de Noël au salon. Bateau en mer au
salon. Tapis de vagues et barque. Salon fenêtre et barque blanche. Je passe de
l’angoisse à la trouvaille, et de la trouvaille au délire. J’écris en colonne
des phrases où je mélange tout exprès. Salon à tribord de la mer. Barque à la
cloche d’accostage. Coup de roulis dans un fauteuil. Fenêtre ouverte sur un
tapis. Tapis de mer pour vedette.
Alors je vais dans le n’importe quoi. Bateau à quai sans maman. Le Pacha entre
au salon. Georges Leygues sort de la maison. Je nage plus vite que ma mère.
Alors il part vers le fond de la classe, les bras levés, sans que je sache
s’il m’approuve encore. Il revient vers moi et conclut en souriant : On
s’arrête. Tu dis n’importe quoi maintenant, mais c’est pas mal. C’est pour
tout le monde pareil.
II prend ma liste et mon dessin, relit quelques titres, et me lance : Je
l’aime bien, ta chaise-bateau. Allez, au travail. Je m’y mettais volontiers.
Mais toujours dans l’espoir qu’une fois passé l’orthographe, l’accord des
verbes, le foutu accent grave sur le a, et parvenu à rédiger des phrases
cohérentes que je savais relire avec bonheur, nous déboucherions sur ces
plages d’invention où tout était permis, sauf le délire. Mais c’était quoi, le
délire, et ça commençait où ?

À PROPOS DE L'AUTEUR

Écrivain, peintre et poète, **Philippe de Boissy** habite une ferme en Isère.
Il a publié une trentaine d'ouvrages : poésies, nouvelles et romans, aux
éditions Flammarion et dans des revues (NRF, Esprit, Sud…). Il a obtenu la
bourse Guy Levis Mano de poésie en 1985, avec la publication de _La Lampe sous
le boisseau_. Il a été instituteur, professeur d'anglais et animateur chargé
de la littérature à la Maison de la Culture de Grenoble, où il crée des
ateliers d'expressions écrites en 1972, puis des ateliers d'écriture en 1974.
Il lance en 1981 le Centre de création Littéraire de Grenoble, qui éditera
plusieurs ouvrages de poésie, des nouvelles et des livres d'histoire dans la
série « Modestie de l'Histoire ». En 2004, il reçoit le prix de poésie Charles
Vildrac de la Société des Gens de Lettres pour son recueil _Jubilations du
désert_ , aux Éditions du Jasmin. Lecteur à voix haute, il enregistre entre
autres _Le Silence de la mer_ de Vercors. Il travaille actuellement sur des
contes, et un récit : _L'enfant de ma tête_ (à paraître aux Éditions du
Jasmin).

S'identifier pour envoyer des commentaires.