On ne vit qu'une heure
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Collection
Documents (H. C.)
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

On ne vit qu'une heure

Le Seuil

Documents (H. C.)

Offres

  • Aide EAN13 : 9782021364545
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    13.99

  • Aide EAN13 : 9782021364514
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    13.99

Autre version disponible

De Brel, on sait tout, ça ronronne au salon. Brel merite mieux. Il merite
d'etre bouscule comme lui-meme defonçait la scene ; sinon, a quoi bon une
nouvelle piece a son Olympia ?

Pour David Dufresne, Brel est tout a la fois un pere de substitution, une
icone, le chanteur qui braille et qui transpire, comedien de seconde zone,
penseur hors pair, et surtout l'ame soeur qui aide a lever ses cent kilos,
quand la vie se joue de drame en drame. Ses mots sont devenus devise pour la
vie : " On fait ce qu'on peut mais il y a la maniere. " _On ne vit qu'une
heure_ est un livre avec Brel, autant qu'une biographie de Brel, une
invitation a _aller voir_ , comme l'artiste le professait. L'auteur nous
embarque a Vesoul et sa fameuse valse musette, dans la France des camions
pizza, des usines oubliees et des centres-villes qui se recroquevillent des 6
heures du soir.

Que reste-t-il de l'ame du Grand Jacques ? De ses obsessions (la fraternite,
l'amour, la soif de vivre et la mort) ? Ouvriers, sans le sous, bourgeois et
commerçants, David Dufresne brosse le portrait d'une France profonde, joyeuse
et brisee. À la Brel.

Un recit sensible et tonitruant, lezarde de chansons, d'entretiens rares du
chanteur et de rencontres truculentes, ou le passage de Brel a Vesoul se fait
plongee policiere.

David Dufresne est l'auteur de _Tarnac, magasin g eneral_ (Calmann-Levy, 2012)
et _New Moon, caf e de nuit joyeux_ (Seuil, 2017, finaliste prix de Flore).

S'identifier pour envoyer des commentaires.