Questions disputées, De potentia
EAN13
9782372880169
ISBN
978-2-37288-016-9
Éditeur
STE MADELEINE
Date de publication
Séries
Questions disputées
Nombre de pages
1099
Dimensions
24 x 19 x 6 cm
Poids
1876 g
Langue
multilingue
Langue d'origine
latin
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre livre dans la même série

Les plus profonds connaisseurs de l'œuvre de l'Aquinate se rejoignent dans leur jugement sur les Questions disputées : « Elles sont le produit accompli de la pensée scolastique (philosophique ou théologique), en même temps que l'œuvre la plus riche du génie personnel de saint Thomas » (Chenu) ; « c'est, du point de vue scientifique, l'œuvre la plus profonde et la plus fondamentale que saint Thomas ait écrite » (Grabmann) ; « elles représentent l'exercice préféré de son activité magistrale, celui qui se prolonge le plus dans le temps et qui amène les thèmes à leur plus grand développement. […] D'autres maîtres ont laissé des œuvres plus étendues, mais pas d'aussi haute qualité » (Lobato). Nous présentons ici la première traduction intégrale en français des questions De Potentia, qui se situent vers le milieu de la carrière de saint Thomas. Cet ouvrage fait suite au De Veritate publié en 2011 (2 tomes, même traducteur et mêmes éditions). Le lecteur moderne est saisi d'admiration devant l'honnêteté intellectuelle, l'acuité profonde et la largeur d'horizon avec lesquelles les universitaires de l'époque discutaient un problème. Pas un aspect des sujets traités n'échappait à ces affamés de vérité. Mieux qu'aucun d'entre eux, saint Thomas maîtrisait cet art subtil de la division d'une question en articles qui en épousent les complexités. Mieux qu'aucun autre, surtout, il savait délivrer dans ses corpus une synthèse magistrale où tous les aspects du problème trouvent leur équilibre, puis répondre à chaque objection par une distinction salvatrice. 10 questions composent cet ouvrage, les 6 premières traitant surtout de la création et du gouvernement divin, les autres de Dieu en lui-même, un et trine. Que ce soit dans la première partie, la plus métaphysique, ou dans la seconde, la plus théologique, tout le De potentia est d'une profondeur et d'une richesse spéculative absolument extraordinaires.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Thomas d'Aquin
Plus d'informations sur André Aniorté