Eaux claires, eaux troubles dans le comtat Venaissin (XVIIe - XVIIIe siècles), Imaginaire, technique et politique dans un État de l'Europe méridionale
Éditeur
Presses universitaires de Perpignan
Date de publication
Collection
Études
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Eaux claires, eaux troubles dans le comtat Venaissin (XVIIe - XVIIIe siècles)

Imaginaire, technique et politique dans un État de l'Europe méridionale

Presses universitaires de Perpignan

Études

Offres

  • AideEAN13 : 9782354123178
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

L'étude de l'eau dans le Comtat Venaissin aux XVIIe et XVIIIe siècles a un triple objectif : comprendre les spécificités historiques d'un petit État pontifical enclavé en territoire français qui a adopté, voire anticipé, un certain nombre d'innovations hydrauliques dès l'époque moderne ; analyser les rapports entre la société et les institutions de cet État à différentes échelles à travers l'exemple de la gestion des ressources en eau ; dévoiler le système de représentations qui pousse les Comtadins à mettre en œuvre divers programmes de réalisations hydrauliques ou au contraire à résister à certaines mutations. Dans un contexte technique relativement homogène sur l'ensemble de la période étudiée, même si de légers progrès sont réalisés, les évolutions parfois spectaculaires résultent de l'émergence de nouveaux besoins, de nouvelles revendications et d'une volonté dont les différentes modalités sont étudiées, afin de reconstituer le plus précisément possible le fonctionnement des systèmes politiques et sociaux du Comtat Venaissin. L'ampleur des changements demandait aussi à être mesurée afin de mettre en évidence l'efficacité des actions menées. Le Comtat Venaissin fournit un exemple original d'aménagement des espaces urbains et ruraux dans un milieu méditerranéen grâce à la maîtrise de l'eau, avant les révolutions techniques de l'époque contemporaine. La diversité des situations au sein même de la province permet de réaliser une géographie historique nuancée et de montrer la complexité des facteurs de l'évolution. L'ingéniosité des hommes se nourrit d'influencer extérieures mais aussi de trouvailles spécifiques selon une aspiration au progrès scandée par quelques réalisations spectaculaires : creusement de nouveaux canaux d'irrigation, drainage et mise en valeur des paluds, modernisation des réseaux d'adduction d'eau... La mutation est lente et progressive mais profonde entre la fin du XVIe siècle et le début du XIXe siècle. Elle constitue une véritable aventure humaine qu'il est passionnant de suivre et indispensable de connaître pour comprendre comment les plaines comtadines sont devenues après 1850 un vaste jardin maraîcher autour de petites villes commerçantes prospères.

S'identifier pour envoyer des commentaires.