Homo Drogus, Soigner n'est pas droguer
Éditeur
HarperCollins
Collection
HarperCollins
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Homo Drogus

Soigner n'est pas droguer

HarperCollins

HarperCollins

Offres

  • AideEAN13 : 9791033903314
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    9.99

Autre version disponible

Sois sage et tais-toi !
Ou comment notre société drogue ses enfants
" A lire d'urgence ! " Psychologies Magazine
Vous connaissez sûrement le nouveau peacemaker des parents, cette molécule qui les fait courir chez le psy pour leur progéniture : la Ritaline. Prescrit contre l'hyperactivité - maladie du siècle -, ce psychostimulant dérivé des amphétamines est le superpouvoir qui régule et transforme leur enfant en premier de la classe dès l'âge de six ans.
Les consultations médicales débordent, les prescriptions explosent : 25 % de nos jeunes ont déjà goûté aux psychotropes à 17 ans. Un chiffre colossal. Soumis aux diktats de la performance et à l'empire scientiste qui nous gouverne, nous fabriquons de petits robots boostés à la pharmacologie.
C'est ce qu'Homo Drogus, un manifeste destiné aux parents en particulier et à la société en général, entend dénoncer. La manière dont une société prend en charge les sujets les plus vulnérables, tels les enfants, révèle sa substance éthique. Il est plus que temps de s'en alarmer.
Les auteurs
Professeur honoraire de psychopathologie clinique à l'université d'Aix-Marseille, psychanalyste, Roland Gori a publié de nombreux ouvrages sur les passions, le terrorisme, les imposteurs. Son dernier texte décortique l'arrivée au pouvoir et la présidence d'Emmanuel Macron.
Auteure, réalisatrice de documentaires pour la télévision et reporter au magazine Psychologies, Hélène Fresnel s'est formée à la psychanalyse après des études de lettres et de journalisme. Elle a notamment écrit avec Véronique Vasseur, ancien médecin-chef à la prison de la Santé, une enquête sur les travailleurs pauvres.

S'identifier pour envoyer des commentaires.