L'exception politique en révolution, Pensées et pratiques (1789-1917)
EAN13
9791024012971
ISBN
979-10-240-1297-1
Éditeur
Presses universitaires de Rouen et du Havre
Date de publication
Collection
Changer d'époque
Nombre de pages
180
Dimensions
15 x 3 cm
Poids
300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'exception politique en révolution

Pensées et pratiques (1789-1917)

Presses universitaires de Rouen et du Havre

Changer d'époque

Offres

À l'automne 1793, la Convention nationale décrète que le gouvernement de la République sera « révolutionnaire jusqu'à la paix », c'est-à-dire « extraordinaire ». Alors que la République est assiégée de toutes parts, des institutions « révolutionnaires » lui permettent de triompher de ses adversaires. En Thermidor, la coalition qui a éliminé Robespierre invente l'idée d'un « système de terreur » ou d'une « politique de terreur » désormais caducs avec la mort du « tyran ». Elle assimile ainsi la notion de « terreur » à un mode de gouvernement, là où les mesures répressives n'étaient qu'un des leviers actionnés par le gouvernement révolutionnaire. L'historiographie devait faire le reste, avec cet usage d'un article défini et d'une majuscule pour évoquer la Terreur.

Avec cet exemple, les révolutionnaires des XIXe et XXe siècles ont été amenés à réfléchir sur la notion de « salut public » et sur l'usage de la « dictature ». Ils ont dû eux aussi penser l'exception politique, prendre position sur le recours à la violence, inventer des politiques qui leur permettraient de faire triompher leurs idées. Ils ont également été conduits à réfléchir sur l'association entre révolution et guerre. L'exception politique a ensuite nourri de nombreuses réflexions fondées sur ces deux processus historiques, notamment depuis les années 1970, autour par exemple des théories du philosophe italien Giorgio Agamben.

Ce volume entend interroger les diverses manières par lesquelles les modèles révolutionnaires ont circulé entre la Révolution française et celle de 1917 en Russie. Il ne s'agit évidemment pas de juxtaposer des récits révolutionnaires, mais d'étudier comment des cas concrets ont donné à penser, mais aussi à mettre en pratique l'exception politique en révolution.

S'identifier pour envoyer des commentaires.