Philosopher en France sous l’Occupation
Éditeur
Éditions de la Sorbonne
Date de publication
Collection
Philosophie
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Philosopher en France sous l’Occupation

Éditions de la Sorbonne

Philosophie

Offres

  • AideEAN13 : 9791035102623
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    14.99

Autre version disponible

Qu'en est-il du statut de la philosophie et de la condition des philosophes sous le joug de l'oppression ? Résister en philosophe, philosopher en résistance, philosopher en résistant, philosopher quoi qu'il en soit, pour soi-même ou pour d'autres, penser pour ou avec les oppresseurs, cette situation, ces choix sont ceux qu'ont dû assumer entre 1940 et 1944, pendant l'occupation allemande, ceux qui avaient affaire à la philosophie, ceux qui l'enseignaient, ceux qui entendaient penser philosophiquement, ceux qui voulaient agir en philosophe. Ce volume réunit un ensemble de communications présentées sur ce thème lors d'un séminaire organisé dans le cadre du Centre d'histoire des systèmes de pensée moderne de l'université Paris I Panthéon-Sorbonne pendant l'année universitaire 2000-2001, et de journées d'études qui l'ont prolongé en 2002, ensemble dont une partie avait été publiée dès 2002 par la Revue philosophique sous la forme d'un dossier intitulé « Philosopher en France ( 1940-1944) ». Quelle philosophie enseignait-on en France et en Allemagne pendant cette période ? Quel fut le rôle de Drieu La Rochelle dans l'expression d'un fascisme français ? Comment Henri Lefebvre affronta philosophiquement les défis de l'Occupation ? Comment expliquer que Jean Cavaillès s'engagea dans la résistance active ? Dans le Mythe de Sisyphe d'Albert Camus, le thème de l'absurde est-il un outil de résistance ? Telles sont quelques-unes des questions posées dans cet ouvrage qui fournit des éclairages historiques et philosophiques de nature à susciter ou entretenir la réflexion, voire à guider l'exercice de la philosophie.

S'identifier pour envoyer des commentaires.