Un destin pour Guinée, Essai socio-économique
Éditeur
Le Lys Bleu Éditions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Un destin pour Guinée

Essai socio-économique

Le Lys Bleu Éditions

Offres

  • AideEAN13 : 9782851135735
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    3.99

  • AideEAN13 : 9782851135735
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    7.99

Autre version disponible

**Comment expliquer que la Guinée, qui possède de grandes richesses
naturelles, soit parmi les pays les plus pauvres au monde ? Quelles sont les
solutions ?**

Les modèles de développement étant essentiellement établis par les esprits
occidentaux, ils risquent de traduire imparfaitement les problèmes socio-
économiques des sociétés non occidentales. Comment peut-on expliquer qu’un
pays qui possède les plus grandes réserves mondiales de bauxite et les plus
grandes réserves inexploitées de minerai de fer à haute teneur, ainsi que l’or
et les diamants, soit parmi les pays les plus pauvres au monde ? Quelles
mesures doit-on mettre en place afin de bénéficier de la meilleure
exploitation de nos richesses ? Si un seul pays a du mal à instaurer la
culture de la paix et de l’unité, alors à quand les États-Unis d’Afrique ?
Quelles sont les approches explicatives de cette réalité ? Autant de questions
qui sont développées dans ce livre, car il est question de faire un choix
maintenant : continuer à accuser le passé ou tirer un trait dessus et se
tourner vers l’avenir en analysant le comportement de nos propres sociétés et
répondre à la question de savoir si nous ne sommes pas responsables de cette
régression et si nous sommes prêts à faire face à la concurrence extérieure.

**Parcourez un essai éclairant sur le développement socio-économique de la
Guinée qui analyse le comportement actuel et les possibles futurs des sociétés
guinéenes.**

EXTRAIT

L’activité rurale de la Guinée est aussi diverse que ses milieux naturels. Les
conditions climatiques de la basse Guinée et la nature des sols, favorisent le
développement des cultures tropicales vivrières (riz, manioc, patate) ou
d’exportations (bananes, ananas, palmiers). Les sols foutaniens sont stériles
sauf dans les vallées, où l’on cultive principalement du fonio et de la pomme
de terre. En revanche, l’élevage y est principalement développé avec
concentration de la moitié du troupeau bovin national. En haute Guinée, on
trouve dans les terroirs malinkés, riz, mil, sorgho et fonio auxquels
s’ajoutent le manioc et l’igname. La Guinée forestière est également le
domaine des plantations de café, quinquina, riz, palmier à huile. L’industrie
guinéenne repose sur la transformation des produits miniers qui assurent 80 %
des recettes d’exportations du pays. En effet, la guinée possède un riche
sous-sol : C’est le deuxième producteur et le deuxième exportateur mondial de
bauxite, soit 15 % des ventes mondiales. Elle possède également du manganèse,
du diamant, d’importantes ressources en minerais de fer (Sites du Nimba et du
Simandou), de l’or et du pétrole.

À PROPOS DE L'AUTEUR

**Mamadou Hawa Diallo** est une Guinéene de Labe. Diplômée en économie-
finance, elle décroche une bourse pour poursuivre ses études au Sénégal et
étudie actuellement à l’école d’économie de Clermont-Auvergne en analyse
politique et économique. Membre du réseau Young African Leaders Network,
fondatrice de l’ONG jeunes leaders Nord-sud, elle a été coordinatrice pays du
club humanitaire sans frontières au Sénégal. Ambassadrice de l’Unicef dans le
Puy-de-Dôme, elle a récemment représenté la Guinée au forum mondial de la
jeunesse en Égypte.

S'identifier pour envoyer des commentaires.