Les chroniques policières de Biscarrosse - Tome 3, Au clair de la dune
Éditeur
Ex Aequo
Date de publication
Collection
Les chroniques policières de Biscarrosse
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les chroniques policières de Biscarrosse - Tome 3

Au clair de la dune

Ex Aequo

Les chroniques policières de Biscarrosse

Offres

  • AideEAN13 : 9782378737207
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    3.99

  • AideEAN13 : 9782378737207
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    3.99

  • AideEAN13 : 9782378737207
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    3.99

Autre version disponible

**Les vieux démons d'Arnaud, un ex-flic désormais serveur à Biscarrosse,
remontent soudainement à la surface lorsque celui-ci boit un punch contenant
de la drogue à une soirée.**

Arnaud, ex-flic reconverti en serveur, vit à Biscarrosse avec Claire à qui il
a promis d’abandonner ses habitudes de Shérif. Lors d’une fête il boit un
punch qui contient de la Flakka, la drogue du Zombie. Celle-ci le confronte à
ses vieux démons et provoque un AVC à l’une de ses amies. Hanté par des
évènements jusque-là refoulés Arnaud se découvre fragilisé par son passé. Il
fait appel à ses amis policiers pour retrouver le dealer dont la rumeur dit
qu’il est intouchable, parce que protégé par un service de police.
Arnaud aura à mener une enquête musclée, croisant sur sa route une violence
qu’il espérait ne plus retrouver, au risque de se perdre.
3e opus de la série des thrillers océaniques sur Biscarrosse, _Au clair de la
dune_ peut se lire indépendamment des autres.

**Suivez les péripéties d'Arnaud, fragilisé par son passé et englué dans une
sombre enquête malgré lui, dans ce troisième tome de la saga de thrillers
océaniques sur Biscarrosse !**

EXTRAIT

Au bout d’un moment, je sens quelque chose dénouer chacun de mes nerfs, comme
si les chaînes qui tenaient mon corps s’étaient rompues. Et je me découvre
presque désarticulé. J’ai de plus en plus chaud, et puis je me sens devenir
lent. Ça y est, je suis encore saoul. Claire va me reprocher mes habitudes d
’ex-flic toujours alcoolo. Mais ce punch est une tuerie. Cannelle, noix de
muscade, vanille, et je ne sais quoi d’inhabituel et de singulier. Ouah, j’ai
de plus en plus chaud. Je deviens soudain amorphe. Je cherche du regard le
couple d’apprenties sociologues, et je remarque qu’elles sont dans un état
pire que le mien. Raides défoncées. Ouah là, le sol tangue, pourtant je n’ai
pas la nausée comme d’habitude. Et puis j’ai anormalement chaud. Je me mets à
suer abondamment, j’ai dû choper un virus, une saloperie, un coup de froid. Je
touche mon front, merde, je crois bien avoir de la fièvre. Je m’assois sur le
trottoir pour contrôler mes premiers vertiges et observer Lucie et Béatrice.
Leur grande bouteille de punch est presque vide, elles ne m’ont pas attendu,
j’ai quand même un petit goût de regret. Elles ont l’air encore plus ivres que
moi. Au-dessus, les lampions brillent intensément puis reviennent à une
luminosité normale. Cindy se marre avec Claire et je réalise que je ne
comprends rien à ce qui se passe autour de moi. À côté, les touristes
s’amusent et j’essaie de regarder Lucie et Béa entre les jambes des gens qui
dansent, tournent, et rient sous les lampions de la nuit parfumée. Une grosse
langue râpeuse vient me nettoyer le front de toute ma sueur. C’est le bouvier
bernois de Cindy qui a vu que je n’allais pas fort, merci, mon vieux. Sa
gueule pleine de poils me tient chaud quand même, surtout qu’il monte la garde
près de moi, comme un infirmier canin. Une secousse glacée me traverse.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Après avoir fait des études de droit, **Rémy Lasource** est devenu
fonctionnaire. Il a travaillé quelques années en banlieue nord de Paris au
contact des policiers et des magistrats, et vit aujourd’hui en limousin. Édité
chez Ex Aequo pour ce douzième ouvrage, il est jury du prix Zadig de la
nouvelle policière.

S'identifier pour envoyer des commentaires.