L'Impossible innocence, Histoire de l'affaire Seznec
EAN13
9791021040953
ISBN
979-10-210-4095-3
Éditeur
Tallandier
Date de publication
Collection
HISTOIRE
Nombre de pages
320
Dimensions
22 x 15 x 2 cm
Poids
416 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Impossible innocence

Histoire de l'affaire Seznec

De

Tallandier

Histoire

Offres

Autre version disponible

Depuis près d’un siècle, l’« affaire Seznec » est devenue le roman-feuilleton le plus long de l’histoire judiciaire française. Pour y mettre fin, ce livre reprend le dossier accablant ayant mené à la condamnation de Guillaume Seznec qui n’a été victime ni d’une erreur judiciaire, ni d’une « affaire d’État », ni d’une « machination policière ».

25 mai 1923. Pierre Quéméneur, négociant en bois et conseiller général du Finistère, et son ami Guillaume Seznec, possesseur d’une scierie à Morlaix, font voyage vers Paris pour y négocier une Cadillac provenant des stocks laissés par l’US Army après 1918. Trois jours plus tard, Seznec rentre seul en Bretagne et nul ne revit jamais son compagnon de voyage.

L’enquête sur cette disparition le fait passer de témoin à suspect puis de suspect à accusé. À l’automne 1924, la cour d’assises de Quimper le condamne aux travaux forcés à perpétuité. Un ensemble de présomptions avérées et concordantes le désigne coupable d’avoir tué Pierre Quéméneur.

Personne ne peut imaginer que va bientôt débuter la chronique séculaire d’une folie médiatique tendant à persuader l’opinion publique de l’innocence du condamné.

Tout en rappelant les méandres de cette longue enquête, l’auteur étudie le difficile dialogue entre une justice attachée aux faits et aux preuves et une opinion publique qui, elle, préfère les fables romanesques. Cet essai d’histoire globale mêle un récit policier, un roman familial, l’analyse d’une fabrique de mensonges, une construction identitaire bretonne, une réflexion politique et la description d’une passion française croisant justice, crime et médias.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

    L’Impossible innocence - Histoire de l’affaire Seznec, Éd. Tallandier
    Avec Michel Pierre
    Le , Café de la librairie Dialogues

    Pierre Quéméneur, négociant à Landerneau et conseiller général du Finistère disparaît en mai 1923 lors d’un voyage d’affaires qui le mène à Paris en compagnie de Guillaume Seznec. Ultime témoin à avoir vu Quéméneur vivant, Seznec devient bientôt suspect puis inculpé de meurtre. Le corps demeure introuvable.
    Malgré ses protestations d’innocence, il est condamné aux travaux forcés à perpétuité en 1924. Quelques années plus tard, commence l’une des nombreuses campagnes de presse dénonçant une erreur judiciaire qu’aucun fait nouveau n’arrive à démontrer malgré de nombreuses demandes de révision.
    Guillaume Seznec revient du bagne en 1947 et avec ses divers soutiens, poursuit la lutte pour voir reconnaître son innocence. Il meurt en 1954 et son combat est poursuivi par sa fille puis par son petit-fils. Affaire d’État sur fonds de trafic d’automobiles vers l’URSS ? Malheureux accident survenu alors que Madame Seznec se défendait des assiduités de Pierre Quéméneur ?
    Aujourd’hui, rien ne vient confirmer ces hypothèses. Dans cet ouvrage, Michel Pierre revient sur la chronique d’une folie médiatique et les procédés ayant pu laisser croire à une erreur judiciaire, tout particulièrement en Bretagne où elle devint une cause sacrée, rétive à la raison, aux faits et au dossier.

    Autres contributions de...

    Plus d'informations sur Michel Pierre