L'Azerbaïdjan entre les grandes puissances (1918-1920)
EAN13
9782845927988
ISBN
978-2-84592-798-8
Éditeur
Presses du Châtelet
Date de publication
Collection
Essais
Nombre de pages
480
Dimensions
23 x 15 x 3 cm
Poids
668 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Azerbaïdjan entre les grandes puissances (1918-1920)

De

Presses du Châtelet

Essais

Offres

Le 28 mai 1918, la République démocratique d'Azerbaïdjan proclame son indépendance à Tbilissi, en Géorgie. Cet acte constitue la première tentative réussie d'établir un régime laïc et démocratique dans le monde musulman.
Dix jours après, à la suite de la prise de Bakou (actuelle capitale de l'Azerbaïdjan) par les forces prorusses, la capitale est transférée à Gandja. En 1918, avec la proclamation de la République démocratique d'Azerbaïdjan, se met en place l'intégration juridique de certains principes institutionnels occidentaux en terre d'Orient.
Ainsi, la création du Parlement national, la garantie de certains droits et libertés individuels, la reconnaissance du droit de vote pour les femmes, etc.
La durée de vie de la première République n'est que de 23 mois. En 1920, le pays est occupé par l'Armée rouge.
Cet ouvrage analyse la place de cette jeune République à côté des grandes puissances  : la Russie soviétique, la Turquie ottomane puis kémaliste, l’Allemagne ainsi que les Alliés (États-Unis, Angleterre, France et Italie), vainqueurs de la Première Guerre mondiale. Et, en particulier, le rapport de l’Azerbaïdjan indépendant avec la Russie soviétique, l’acteur dominant de la région.
Il étudie aussi les causes de l’échec de la Première République et les conséquences de la perte de l’indépendance et de l’établissement en Azerbaïdjan du pouvoir communiste.

S'identifier pour envoyer des commentaires.