De ma terre natale à ma Terre intérieure, Témoignage religieux et philosophique
Éditeur
Le Lys Bleu Éditions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

De ma terre natale à ma Terre intérieure

Témoignage religieux et philosophique

Le Lys Bleu Éditions

Offres

  • AideEAN13 : 9782851136497
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    3.99

  • AideEAN13 : 9782851136497
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    7.99

Autre version disponible

**Suivez le fil d'un destin guidé par l'optimisme et la foi en la présence de
Dieu.**

En dépit des nombreuses difficultés rencontrées au cours de ma vie, j’ai pu
m’associer à cette sentence du prophète Baruch (5, 1-9) : « Jérusalem, quitte
ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu
pour toujours » et plus loin : « Car Dieu a décidé que les hautes montagnes et
les collines éternelles seraient abaissées et que les vallées seraient
comblées : ainsi la Terre sera aplanie afin qu’Israël chemine en sécurité dans
la gloire de Dieu » Ma Terre intérieure fut, en définitive, façonnée par une
recherche de cohérence et par l’optimisme de Teilhard de Chardin qui pensait
que le Créateur était présent en permanence auprès de nous dans le but de nous
protéger et de supporter notre misère.
Là se situe l’Espérance.

**Découvrez le témoignage philosophique et religieux d'un homme dont le
parcours a été parsemé de difficultés autant que d'espérance.**

EXTRAIT

La souffrance fait partie des émotions de ce monde qui respire de manière
mystérieuse. On dit d’ailleurs, pour les plantes du monde végétal, que la
fleur est associée à un processus de souffrance. Toute l’humanité est soumise
à cette alternative de paix et de violence, de joie et de tristesse, de
plénitude et de douleurs morales ou physiques. Tout homme est, au moins une
fois dans sa vie, face à une épreuve, mais c’est souvent l’épreuve qui
fortifie son être… à moins que cette épreuve ne le détruise… La souffrance
reste un mystère et nous sommes devant elle des êtres souvent démunis mais
libres. L’échec est vécu comme un drame de sorte que la vieillesse et la mort
enferment l’homme dans une situation d’angoisse qui le terrorise. Alors la vie
devient un non – sens et une recherche des seuls plaisirs immédiats. Comme le
pense Teilhard dans sa vision évolutionniste, la souffrance est un processus
qui doit nécessairement à un progrès, dans la mesure où ce processus est
accompli dans l’union au Christ. Tout échec, et je peux en témoigner, peut
être l’occasion d’une renaissance. Les religions ne jouent plus guère leur
rôle de faiseuses de sens car l’être humain de notre temps ne comprend et
n’admet que ce qui est « tangible. »
Durant son séjour ici-bas, l’homme rencontre, en de multiples occasions des
états de souffrance physiques ou morales dont il ne connaît ni l’issue ni le
sens. Son intelligence et sa liberté relative lui donnent souvent la
possibilité de faire face à sa douleur par l’utilisation de thérapeutiques
appropriées. Il existe des cas particulièrement tragiques où se trouvent en
cause des contraintes morales ou religieuses qui affectent le mental et le
soma de manière irréversible. L’illusion consiste à penser, en toute logique,
que des circonstances plus ou moins malheureuses peuvent conduire la personne
concernée à un échec inexorable. C’est ainsi que certains vivront dans un
perpétuel état d’insatisfaction pour des raisons diverses liées à un passé qui
ne s’est pas très bien déroulé, à cause de soi ou à cause des autres, que
sais-je ? Des personnes reconnaissent : « ne pas s’aimer soi-même ! »
La théologie chrétienne fournit une réponse à de multiples types de problèmes
et s’inscrit nécessairement dans une anthropologie qui va à l’encontre des
préjugés habituels.

À PROPOS DE L'AUTEUR

**Marcel Comby** est retraité de l’Éducation Nationale, Il est membre du
Réseau Blaise Pascal et de l’association des Amis de Pierre Teilhard de
Chardin. En tant que scientifique et catholique pratiquant, il s’est
spécialisé dans la recherche de tout ce qui concerne les rapports entre la
raison et la foi chrétienne. Sa pensée s’inscrit dans le cadre de la théorie
de l’évolution inspirée par Teilhard. Ainsi sa vision du monde entre
habituellement en résonance avec l’essentiel de cette philosophie de nature
organique et cosmique.

S'identifier pour envoyer des commentaires.