Zinaïda Guippius, Poésie et philosophie du genre
Éditeur
Presses universitaires de Strasbourg
Date de publication
Collection
Études orientales, slaves et néo-helléniques
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

  • AideEAN13 : 9791034404414
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    11.99

Autre version disponible

Dans la littérature la plus contemporaine, dans les œuvres les plus récentes - des pornographiques aux talentueuses - aucun auteur n'a encore enfreint ce rapport à la femme, universellement répandu, que définit Weininger : la femme est un objet de culte, de convoitise, de respect, de mépris ou de dégoût, bête ou divinité, quelque chose lié au sexe, « absolument autre » que l'homme, du simple fait qu'elle est toujours objet. Ces paroles, extraites de l'article « La bête-divinité - Sur la question du sexe » (1908), appartiennent à la poétesse Zinaïda Guippius (1869-1945), connue aussi dans l'histoire de la littérature russe sous le nom masculin d'Anton Kraïni. Première monographie collective en langue française consacrée à celle que l'on surnommait « la diablesse blanche », « la madone décadente » ou encore la « Sappho pétersbourgeoise », le présent volume interroge en profondeur la pensée et la vie de Zinaïda Guippius. En passant du concept de genre à sa théorie de l'amour, puis à son écriture poético-philosophique du genre et à sa posture face à ses contemporains pour laisser enfin la place à ses textes inédits, l'ouvrage restitue toute la richesse de son œuvre encore mal connue en France.

S'identifier pour envoyer des commentaires.