Shakespeare and Company
EAN13
9782715228511
ISBN
978-2-7152-2851-1
Éditeur
Mercure de France
Date de publication
Collection
Bleue
Nombre de pages
320
Dimensions
2 x 1 x 2 cm
Poids
335 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
920
Fiches UNIMARC
S'identifier

Shakespeare and Company

De

Traduit par

Mercure de France

Bleue

Indisponible

Un de nos grands copains était Scott Fitzgerald : il suffit pour s'en convaincre de regarder la petite photo que je pris d'Adrienne et lui assis sur le seuil de Shakespeare and Company. Comme tout le monde, nous l'aimions beaucoup. Par sa gentillesse, sa spontanéité, son insouciance et la fascination d'ange déchu qu'il exerçait sur tous, ce beau garçon aux yeux bleus illumina pendant un temps la rue de l'Odéon, nous éblouissant tous. Scott Fitzgerald, mais aussi Gertrude Stein, James Joyce, Ezra Pound, Ernest Hemingway, Natalie Barney, André Gide, Valery Larbaud, Léon-Paul Fargue, Paul Valéry, Sergueï Eisenstein, George Gershwin, Erik Satie... Écrivains anglo-saxons, auteurs français avides de découvrir la littérature d'avant-garde, cinéastes, musiciens... Dans Shakespeare and Company, Sylvia Beach (1887-1962) brosse une galerie de portraits éclectiques, drôles et tendres. Déjà célèbres ou encore inconnues, toutes ces personnalités fréquentèrent la librairie qu'elle tenait rue de l'Odéon. Mêlant faits marquants de l'histoire littéraire et anecdotes personnelles, conversations érudites et bons petits plats, celle qui fut l'intime d'Adrienne Monnier et l'éditrice d'Ulysse livre une chronique atypique de la vie artistique foisonnante de l'entre-deux-guerres.
Nouvelle édition en 2008
Dans Shakespeare and Company, Sylvia Beach (1887-1962) brosse une galerie de portraits éclectiques, drôles et tendres, des personnalités qui, déjà célèbres ou encore inconnues, fréquentèrent la librairie qu'elle tenait rue de l'Odéon. Nouvelle édition.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

  • Rommel
    Desmond Young
    Marabout
     
Plus d'informations sur George Adam