Études saint-simoniennes
Éditeur
Presses universitaires de Lyon
Date de publication
Collection
Littérature & idéologies
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

  • AideEAN13 : 9782729710750
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99

Autre version disponible

Le saint-simonisme n'est pas seulement une « utopie » du xive siècle spectaculaire par ses manifestations romantiques et par ses réalisations industrielles. Ce qui fascine aujourd'hui dans ce mouvement intellectuel, c'est la modernité, la hauteur de vues et l'efficacité avec lesquelles, au tournant de 1830, il a traité des problèmes de société qui redeviennent les nôtres : quels projets collectifs se fixer après la fin des vieux dogmes ? Comment sortir d'un désordre de choses qui se donne pour le dernier mot de l'Histoire, mais dont les ravages appellent les réformes les plus radicales ? Comment penser et résoudre les inégalités qui divisent les sociétés, les ethnies, les sexes, l'Orient et l'Occident ? Comment s'organiser et par quelles voies s'imposer ou s'infiltrer pour travailler au changement social ? En raison même de son actualité, le patrimoine culturel que constituent les textes saint-simoniens est un terrain de recherche bien identifié et de plus en plus actif. C'est pourquoi l'on a pu intituler « études saint-simoniennes » un recueil d'articles de spécialistes de diverses disciplines des sciences humaines et sociales qui ont accepté de relire ce corpus en profondeur pour en découvrir et en éclairer des aspects ignorés. Sont notamment analysés : le fonctionnement psychologique et la dimension sacrée de la micro-société saint-simonienne, ses théories linguistiques et sa philologie religieuse, son rapport à l'histoire et à la révolution en 1848, son anthropologie politique en matière de « races » et de métissages, son inscription littéraire chez Flaubert et chez Maxime Du Camp, son empreinte idéologique sur le romancier populaire breton Émile Souvestre, sa participation contrastée aux transferts culturels franco-égyptiens. Des documents inédits offrent des aperçus originaux sur la survie du groupe au-delà de sa phase militante. Une mise à jour bibliographique dresse le bilan exhaustif des recherches publiées de 1984 à 2001.

S'identifier pour envoyer des commentaires.