L'Église carolingienne et la mort
Éditeur
Presses universitaires de Lyon
Date de publication
Collection
Collection d’histoire et d’archéologie médiévales
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

  • AideEAN13 : 9782729710507
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    7.99

Utilisant des sources variées (écrites, iconographiques ou archéologiques), l'ouvrage étudie, à travers l'exemple du domaine funéraire, le mouvement d'ensemble qui affecte le christianisme latin entre le début du viie siècle et le début du xie, et qui contribue à la formation de la Chrétienté occidentale. L'épisode carolingien y représente un moment fort, avec l'élaboration d'un véritable modèle chrétien de mort et de sépulture, en liaison avec la tentative ecclésiastique d'encadrer et de contrôler tous les éléments de la vie sociale. L'extension du domaine franc sous Charle-magne et la confrontation avec d'autres ensembles politico-religieux entraînent une structuration idéologique nécessaire à l'unifi cation de l'Empire. Cette dernière s'accom pagne de l'unification et de la romanisation de la liturgie, dont les effets sont sensibles dans la vie intérieure de la Chrétienté. On assiste alors à l'émergence d'une véritable culture liturgique, dans laquelle gestes, actes et lieux de la mort deviennent un enjeu d'autant plus fondamental qu'ils sont au cœur de la représentation sociale.

S'identifier pour envoyer des commentaires.