Quand l'Afrique s'éveille entre le marteau et l'enclume, Roman
Éditeur
Éditions Les Lettres Mouchetées
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Quand l'Afrique s'éveille entre le marteau et l'enclume

Roman

Éditions Les Lettres Mouchetées

Offres

  • AideEAN13 : 9791095999409
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    4.99

  • AideEAN13 : 9791095999409
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    4.99

**La mission de Nelson Mandela, celle de construire une Afrique libre et
autonome, se prolonge jusque dans sa mort...**

Lorsque Nelson Mandela arrive au Paradis, il est loin d'imaginer qu'il va
reprendre du service… Pour lutter contre les fléaux qui minent le continent
africain - les guerres, la misère, le terrorisme religieux - Dieu lui confie
une mission : organiser les États Généraux de la Liberté en Afrique. Parmi
ceux qui logent à la même enseigne que lui pour l'éternité, certains lui
prêtent volontiers main forte. Un casting composé d'historiens, de philosophes
et d'hommes politiques avec des rôles à contre-emploi. À travers ce conte
politique et social, Paul Samba signe ici un véritable manifeste en s'appuyant
sur les plus grands orateurs et penseurs de notre monde, le tout agrémenté
d'une bonne dose d'humour et d'impertinence.
Cet ouvrage engagé est l'expression d'une colère raisonnée et d'une résistance
tous azimuts contre la fatalité qui engourdit les coeurs et les esprits.

**À travers ce conte politique et social, Paul Samba donne la parole aux
“anciens ” pour analyser les symptômes de cette Afrique en mal de
développement ; la faillite des politiques, le terrorisme religieux,
l’instabilité socio-politique, la corruption, la misère … autant de fléaux
contre lesquels il faut lutter.**

EXTRAIT

Paul Valéry disait que les grands hommes meurent deux fois : une fois comme «
homme » et une fois comme « grand ». Mandela étant un homme au-dessus des
hommes, il aurait été étonnant qu’il ne meure pas trois fois ! L’arrivée des
invités en disait long : keffiehs, boubous, costumes sombres, fez, abacosts,
soutanes… Tous s’étaient donné rendez-vous à Soweto. Rien que par les tenues
et par l’origine des délégations, on devinait l’universalité du message de
Mandela. Merci Nelson pour ton précieux héritage.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Originaire de l’Afrique de l’Est, **Paul Samba** exerce la médecine en
Normandie. Il est membre de l’association des écrivains combattants.

S'identifier pour envoyer des commentaires.