L’individu chez Hegel
Éditeur
ENS Éditions
Date de publication
Collection
La croisée des chemins
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’individu chez Hegel

ENS Éditions

La croisée des chemins

Offres

  • AideEAN13 : 9791036201943
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    12.99

Autre version disponible

On n’a longtemps connu le nom de Jacques Martin qu’à travers la dédicace par
laquelle Louis Althusser lui rendait hommage dans Pour Marx, où il
reconnaissait sa dette envers son ami à propos du concept de problématique. Le
mémoire de Martin sur Hegel (Remarques sur la notion d’individu dans la
philosophie de Hegel), rédigé en 1947 sous la direction de Gaston Bachelard,
révèle toute l’importance qu’il eut pour la pensée d’Althusser, mais aussi
pour celle de son autre ami à la rue d’Ulm, Michel Foucault. Non seulement le
texte de Martin présente une interprétation forte de la philosophie
hégélienne, en montrant que Hegel aurait préfiguré, avant Marx, la critique de
l’individu bourgeois, mais cette lecture couplée de Hegel et de Marx lui
permet de mettre au jour un certain nombre de concepts et de thèmes qui seront
déterminants pour la philosophie française des années 1960 : les concepts de
problématique et de surdétermination, le thème du transcendantal historique,
la critique de la lecture idéaliste de la dialectique hégélienne. Le mémoire
de Jacques Martin s’avère ainsi être une pièce essentielle de la genèse de la
philosophie française du second xxe siècle. Jacques Martin (1922-1963) est un
philosophe français, ancien élève de l’École normale supérieure de la rue
d’Ulm, et proche ami de Louis Althusser et de Michel Foucault. Il a notamment
traduit en français L’esprit du christianisme de Hegel (1948, Vrin).

S'identifier pour envoyer des commentaires.