Cette Église qui vide les églises - Pour une actualisation des algorithmes des choses de la foi et redonner à l’Église catholique de la crédibilité
Éditeur
Éditions Baudelaire
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Cette Église qui vide les églises - Pour une actualisation des algorithmes des choses de la foi et redonner à l’Église catholique de la crédibilité

Éditions Baudelaire

Offres

  • AideEAN13 : 9791020329233
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    16.99

Autre version disponible

Que peut bien vouloir dire « je crois en Dieu, le Créateur de l'univers visible et invisible », lorsque nous l'affirmons, de nos jours, dans notre acte de foi ? Depuis la première rédaction du Credo, en l'an 325, la compréhension du monde a totalement changé. Rien n'est sacré ; ni les rites, ni les prières, ni les écrits, tout peut être revu et actualisé ; Dieu seul est sacré. Il faut remplacer l'ancien algorithme « péché originel – sacrifice expiatoire » par l'algorithme de la Résurrection, qui est le passage de la vie à la Vie dans le Milieu Divin, au moment de notre mort.

Il est urgent de revoir les choses de la foi, loin de la culpabilisation liée au péché et de bien des affirmations théologiques, trop souvent obscurantistes. Le Magistère et les théologiens conservateurs sont de moins en moins crédibles. Ce sont désormais les chrétiens qui doivent vivre leur foi en Dieu, dans la charité. Et si le Christ était venu, non pas pour racheter l'humanité pécheresse, mais pour nous parler de la Résurrection ?

I.-B. Lieve est médecin. Il a travaillé dans des camps de réfugiés et des pays en guerre, parfois au risque de sa vie, et créé des programmes de scolarisation pour orphelins. Il a œuvré avec des organisations internationales. Marié et père de famille, il a également été actif dans la vie de sa paroisse et de son diocèse. En tant que scientifique, il désire réconcilier les choses de la foi avec les connaissances contemporaines, en se distançant des affirmations parfois obscurantistes de trop de théologiens.

S'identifier pour envoyer des commentaires.