La Danse de la tarentule
Éditeur
Presse de la Cité
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Danse de la tarentule

Presse de la Cité

Offres

  • AideEAN13 : 9782258164093
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    13.99

Autre version disponible

Bouleversante histoire sur l'amour d'une enfant pour sa mère aux lisières de
la folie, ce roman d'une grande justesse nous entraîne dans le cercle infernal
de la violence familiale...

" Ker Kroaz. Le manoir où j'ai vécu enfant. Une demeure gigantesque avec une
tourelle, entourée d'un parc donnant sur une petite crique, des pièces
partout, fermées à clé pour la plupart. Au début des années 1980, de l'âge de
cinq ans à l'âge de neuf ans, j'ai habité là avec ma grand-mère, Joséphine
Vernois, mon petit frère, Jean-Baptiste, et tante Micheline, la sœur de ma
mère.
Ma mère, si tant est qu'on puisse l'appeler ainsi, nous avait pondus, mon
frère et moi, pouf, pouf, à deux ans d'intervalle, puis s'était promenée à
travers le monde, une fois qu'on n'eut plus besoin de lui téter les mamelles,
pour suivre mon père dans ses déplacements. On avait vécu tous ensemble à
Palaiseau, mais un beau jour, ça y est, ça s'était décidé du jour au
lendemain, mes parents avaient disparu et je m'étais retrouvée au Croisic avec
mon frangin de trois ans. Ma mère nous avait confiés à ma grand-mère pour six
mois, puis ces six mois s'étaient changés en années. "

_La Danse de la tarentule_ raconte l'éveil douloureux d'une enfant éperdue
d'adoration pour sa mère, monstre pervers au masque trop charmant. Dans ce
roman, qui dit avec grande justesse l'enfance, Emilie émeut tout autant que sa
volonté de rompre le cercle des violences familiales impressionne. Le jour où
cette mère impose la tragédie, Emilie s'échappe de ses rets et ne la reverra
pas de son vivant.

S'identifier pour envoyer des commentaires.