I, Fondements et sources, États et sociétés de l'Orient Arabe en quête d'avenir 1945-2005 : Fondements et sources, en quête d'avenir, 1945-2005
EAN13
9782705337841
ISBN
978-2-7053-3784-1
Éditeur
Paul Geuthner
Date de publication
Collection
COLLECTIF
Séries
États et sociétés de l'Orient arabe (1)
Nombre de pages
304
Dimensions
24 x 16 cm
Poids
470 g
Langue
français
Code dewey
306.095
Fiches UNIMARC
S'identifier

I, Fondements et sources - États et sociétés de l'Orient Arabe en quête d'avenir 1945-2005 : Fondements et sources

en quête d'avenir, 1945-2005

De

Dirigé par ,

Paul Geuthner

Collectif

Offres

Autre livre dans la même série

Fruit d’un questionnement collectif sur l’avenir de l’Orient arabe, cet ouvrage est aussi l’expression d’une volonté de rencontre entre des historiens et des universitaires d’Orient et d’Occident. Cette publication, au-delà de ses thématiques spécifiques - État et société, droit et individu, sources et historiographie - place d’emblée l’ouvrage dans son cadre commun. Les interférences historiques d’acteurs étrangers s’y déclinent dans des registres tels que : modernité/authenticité, religion/politique, minorités/majorité, individu/groupes sociaux.Dès que l’on pose le cadre général « États et Sociétés » des indépendances à aujourd’hui, la question du droit devient incontournable puisqu’elle fait apparaître la concurrence entre État de droit divin et État représentatif fondé sur le contrat social. Le droit public témoigne des synthèses existant entre les différentes traditions juridiques comme de la diversité en partie héritée de la période coloniale. Les diverses contributions signalent l’ampleur des difficultés auxquelles sont confrontés les États et les sociétés de l’Orient arabe et posent les questions de fond : comment faire fonctionner un contrat social dans une société sans citoyens et un projet libéral dans une société sans individus ?Au rempart politique et religieux contre les processus d’individuation répond une écriture arabe de l’histoire contemporaine qui se faufile dans l’histoire positiviste et la construction d’icônes ou de biographies. Presque toujours sous pression idéologique, elle se constitue pourtant en un champ autonome. Définir l’identité nationale, ajuster le discours historique et l’actualité politique, telles sont ses missions qu’elle partage d’ailleurs avec certains mass médias, la télévision en particulier.Les auteurs dressent ici un état des lieux sans concession dans une posture à la fois engagée et distanciée. Tous témoignent in fine de la présence dans l’Orient arabe d’îlots de vitalité intellectuelle que les cadres les plus répressifs sont impuissants à réduire.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...