Le commencement… en perspective, L’analyse de l’incipit et des œuvres pionnières dans la littérature du Moyen-Âge et du Siècle d’or
Éditeur
Presses universitaires du Midi
Date de publication
Collection
Méridiennes
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le commencement… en perspective

L’analyse de l’incipit et des œuvres pionnières dans la littérature du Moyen-Âge et du Siècle d’or

Presses universitaires du Midi

Méridiennes

Offres

  • AideEAN13 : 9782810710058
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    8.99

Lieux « stratégiques » évidents, les portes du livre (le péritexte) ainsi que
celles de la fiction (l’incipit) font partie des points d’ancrage obligés de
l’étude littéraire. Tout aussi essentielles sont les origines d’une forme
narrative ou poétique, leurs spécificités se révélant être les ferments d’une
féconde tradition. Si la cartographie du commencement peut sembler incertaine,
son analyse n’en est pas moins cruciale pour saisir les mécanismes à l’œuvre
dans la création, la réception et l’édition. Condensés structurels et
symboliques, les « débuts » préparent leurs prolongements tout autant qu’ils
peuvent former des pièces relativement autonomes. C’c’est précisément cette
charnière que plusieurs spécialistes de la littérature du Siècle d’or ont
interrogée pour proposer au chercheur (hispaniste, comparatiste ou théoricien)
et au « curioso lector », si ce n’est une méthodologie, du moins des
perspectives, sur la passionnante matière qui a dominé les XVIe et XVIe
siècles. Quelle fonction se donne le titre d’une nouvelle ? Quel rôle
s’arrogent les sonorités d’un incipit ? Comment les premiers mots forgent-ils
la scène fondatrice d’une farsa ? Du Libro deApolonio à la « Hermana Marica »
et des cycles chevaleresques au genre picaresque, ce recueil d’articles
apporte de multiples points de vue sur la poésie, le théâtre et la prose,
convoquant cour à tour les enivres de Lope de Vega. Cervantès et Góngora. Il
espère donc présenter un aperçu à la fois large et précis des possibilités
offertes par la littérature de l’époque sur toutes ces questions relatives aux
commencements.

S'identifier pour envoyer des commentaires.