Une résidence de la noblesse gauloise, Le camp de Saint-Symphorien à Paule (Côtes-d'Armor)
EAN13
9782735125586
ISBN
978-2-7351-2558-6
Éditeur
Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris
Date de publication
Collection
Documents d'archéologie française
Nombre de pages
416
Dimensions
30 x 10 cm
Poids
800 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une résidence de la noblesse gauloise

Le camp de Saint-Symphorien à Paule (Côtes-d'Armor)

De

Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris

Documents d'archéologie française

Offres

Avant 1988 et les travaux routiers qui ont provoqué l'intervention
archéologique exposée dans le présent ouvrage, le site de Paule n’était qu’une
enceinte en terre parmi d’autres en Bretagne. Dès les premières fouilles, il a
cependant montré sa singularité: sculptures, clôtures monumentales et tessons
d’amphores en nombre ont rapidement permis d’y reconnaître une résidence
aristocratique.
À l’issue de vingt ans de recherche nous sont donnés à voir, sur près de 10
hectares, six siècles d’une occupation continue: depuis la fondation de la
ferme d’origine vers 550 av. J.-C. jusqu’à l’abandon du site vers 15 av.
J.-C., peu après la Conquête, le lecteur est appelé à suivre, sous une forme
vivante et simple, attachée aux faits humains, les adaptations aux variations
de son environnement d’une famille d’aristocratie foncière. Les nécessités de
l’agriculture, de la défense, du stockage, un embryon d’artisanat modèlent
tour à tour les bâtiments et la distribution de l’espace. Le noyau central
familial se détache peu à peu de ses dépendants, relégués dans un enclos
périphérique, puis attire une population venue des environs et l’englobe dans
une vaste fortification.
Les méthodes employées pour l’analyse sont celles de l’archéologie classique,
dont la qualité repose ici sur leur cohérence. Yves Menez, dont la recherche
sur Paule a été sanctionnée par un doctorat en Sorbonne, ne se contente pas de
livrer à la réflexion une documentation complète et objective. Il s’appuie sur
sa double formation d’archéologue et d’ingénieur pour s’engager — intégrant
les phénomènes observés dans les transformations d’un territoire plus large —
dans une approche historique et anthropologique. À chacune des étapes, il se
pose la question du « pourquoi » qui renvoie à la structure de la société, à
l’importance de la famille, du lignage et à la mise en place des institutions.
La lecture des vestiges est soutenue par une abondante illustration en
couleurs, incluant des restitutions fondées sur un modèle numérique de
terrain. Enfin, des légendes en anglais et un résumé détaillé en tête de
chaque chapitre garantissent au public international un accès aisé à la
démonstration.

Abstract

Before 1988 and the road construction that led to the archaeological operation
presented in this book, the site of Paule was considered as just one earthen
enclosure among others in Brittany. Then, from the first excavations, its
unique nature was revealed: sculptures, monumental enclosures, and numerous
potsherds quickly enabled its identification as an aristocratic residence.

Twenty years of research have since uncovered six centuries of continuous
occupation across nearly 10 hectares. From the farm’s original founding, circa
550 BC, until the site was abandoned circa 15 BC (soon after the Conquest),
the reader is invited to follow—in a simple and lively and manner at the scale
of human lives—the adaptations of a landed aristocratic family to their
environment. Agricultural, defensive and storage needs, along with budding
artisanal activities, modeled the buildings and spatial distribution of the
site through time. The central family unit gradually detached from its
dependents, who were relegated to a peripheral enclosure, as it attracted a
population from surrounding areas that it would encompass within a vast
fortification.

The research methods employed in this work are those of Classical Archaeology,
whose quality here lies in their coherence. Yves Menez, whose research at Paul
was corroborated by a Ph.D. from the Sorbonne University, chose to venture
beyond an interrogation based on complete and objective documentation of the
site. Drawing from his double education in archaeology and engineering, he
chose to embark on a broader historical and anthropological endeavor,
integrating the phenomena involved in the transformations of a broader region.
At each stage, he asked "why," thus delving into the social structure,
significance of the family and lineage, and the development of institutions.

Abundant color illustrations enhance the written presentation of the
archaeological remains, including reconstructions based on a digital field
model. Finally, the English translation of the figure legends and detailed
summaries of each chapter enable international readers clear access to the
descriptions, arguments, and interpretations.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Yves Menez