Le tendre narrateur, Discours du Nobel et autres textes
Éditeur
Les Éditions Noir sur Blanc
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le tendre narrateur

Discours du Nobel et autres textes

Les Éditions Noir sur Blanc

Littérature étrangère

Offres

  • AideEAN13 : 9782882506603
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    6.99

Autre version disponible

_Le discours du Nobel_ d’Olga Tokarczuk, dont la parole est à la fois lucide
et porteuse d’espérance.

La complexité grandissante du monde, l’interdépendance largement insoupçonnée
de tous ses éléments, voilà qui exige, selon Olga Tokarczuk, « de nouvelles
façons de raconter le monde ». Et si les deux premières décennies du siècle
ont été le triomphe des séries télé, il est certain que la littérature n’a pas
dit son dernier mot. Elle est la mieux à même de travailler à partir de
fragments, de révéler un spectre plus large de la réalité, pour autant qu’elle
se libère du vieux moi-narrateur.

Le « tendre narrateur », c’est l’invention d’une quatrième personne du sujet,
une voix à la fois impersonnelle et douée de tendresse, « la plus modeste
forme de l’amour », celle qui permet de porter attention à tout ce qui n’est
pas soi – les autres, les animaux, les éléments –, avec la conscience « un peu
mélancolique » d’une communauté de destin.

Suivi d’un texte intitulé _Comment les traducteurs sauvent le monde_ , et d’un
inédit sur la période du confinement, _La Fenêtre_ , dans lequel l’auteure
expose les craintes et les espoirs que lui inspire l’avenir.

Prix Nobel de littérature, Olga Tokarczuk a reçu le Man Booker International
Prize 2018 pour _Les Pérégrins_. Traduit en français en 2010 chez Noir sur
Blanc, ce roman avait été couronné par le prix Niké (équivalent polonais du
Goncourt), un prix que, chose rarissime, l’auteure a une nouvelle fois reçu
pour son monumental roman : _Les Livres de Jakób_.

Née en Pologne en 1962, **Olga Tokarczuk** a étudié la psychologie à
l’Université de Varsovie. Romancière polonaise la plus traduite à travers le
monde, elle est reconnue à la fois par la critique et par le public. Sept de
ses livres ont déjà été publiés en France : _Dieu, le temps, les hommes et les
anges_ ; _Maison de jour, maison de nuit_ (Robert Laffont, 1998 et 2001) ;
_Récits ultimes_ , _Les Pérégrins_ et _Sur les ossements des morts_ (Noir sur
Blanc, 2007, 2010, 2012) ; _Les Enfants verts_ (La Contre-allée, 2016) ; et
enfin _Les Livres de Jakób_ (Noir sur Blanc, 2018).

S'identifier pour envoyer des commentaires.