Dialogue avec Heidegger I. Philosophie grecque
Éditeur
Les Éditions de Minuit
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Dialogue avec Heidegger I. Philosophie grecque

Les Éditions de Minuit

Offres

  • AideEAN13 : 9782707339188
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    12.99

  • AideEAN13 : 9782707339195
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    12.99

Autre version disponible

Les études qui composent ce recueil sont autant d’étapes dans l’approche d’une
pensée encore secrète, celle de Martin Heidegger. Son unique question est
peut-être : Qu’est-ce que la philosophie ? On peut dire de toute grande
philosophie ce que Hegel disait de la philosophie de Descartes, à savoir que
c’est « tout à son départ qu’elle reprend à nouveau la question ». Cette
reprise initiale d’une même question apparaît chaque fois qu’elle est portée à
la parole, comme ayant la portée d’une thèse sur l’être. C’est ainsi que,
selon le mot de Valéry : « Penseurs sont gens qui re-pensent et qui pensent
que ce qui fut pensé ne fut jamais assez pensé. » Mais ces thèses sur l’être,
dont le début est grec, et qui, pendant plus de deux millénaires, a rempli
l’espace d’une histoire dite de la philosophie, d’où tient-elle son
commencement ? Et de là peut être son unité encore non pensée ? Commencer
(entrer dans la question) et débuter (y prendre le départ) font deux. Dans
tout début s’abrite l’énigme d’un commencement qu’il appartient au début de
laisser dans l’ombre. Les Grecs sont, en philosophie, nos débutants. C’est à
partir d’eux et d’eux seulement que philosophie il y a. Mais d’où ont-ils
commencé ? D’où ont-ils été eux-mêmes commencés, c’est-à-dire initiés à leur
propre début ? La parole grecque, sur ce point, demeure énigmatique.

S'identifier pour envoyer des commentaires.