Personne et acte
EAN13
9782845739321
ISBN
978-2-84573-932-1
Éditeur
Parole et silence
Date de publication
Collection
ESSAI COLLEG BE (11)
Nombre de pages
200
Dimensions
23 x 15 x 3 cm
Poids
580 g
Langue
français
Langue d'origine
polonais
Code dewey
230
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Qu’on l’admire ou non, on s’accorde souvent à dire que Jean-Paul II est un géant de l’histoire qui a fortement contribué à transformer le monde à l’aube du troisième millénaire. Paradoxalement, la pensée de Karol Wojtyla est encore méconnue. On ignore souvent l’existence de très nombreux écrits antérieurs à son pontificat. Quant à ceux qui sont connus, beaucoup demeurent inaccessibles, notamment en langue française. Personne et Acte, la traduction française de Osoba i Czyn, avait été publiée en 1983. Depuis de très nombreuses années, elle était quasiment introuvable et le lecteur francophone n’avait pas facilement accès à ce texte fondamental pour comprendre Karol Wojtyla et son oeuvre de mystique, poète, acteur, dramaturge, théologien, philosophe et avant tout pasteur. Le principal ouvrage philosophique du futur Jean-Paul II est ici enfin réédité dans une traduction légèrement révisée en notes. Bien qu’en partie rédigé durant les sessions du Concile Vatican II, cet essai s’adresse tant au croyant qu’à l’incroyant. S’enracinant dans la plus simple expérience de l’homme, la phénoménologie wojtylienne, très inspirée de celle de Max Scheler, se développe dans un mouvement qui peut suggérer la mystique de Jean de la Croix. Elle redécouvre ainsi les pensées traditionnelles d’Aristote et de Thomas d’Aquin qui s’en trouvent magnifiées. L’éclectisme de l’ouvrage peut surprendre, mais la perception de la personne qui en découle s’avère d’une étonnante profondeur. Les conséquences, y compris politiques, d’une telle compréhension sont une bonne nouvelle pour le monde de ce temps. Karol Wojtyla explique que Personne et Acte n’est pourtant rien de plus qu’une étude inachevée de la personne dans l’acte qui la révèle, rien de plus qu’un « chemin » de vérité et de liberté « vers l’être humain ». Au terme du dernier chapitre, l’itinéraire qui reste à parcourir se dessine dans la conscience de « l’homme-personne » sous forme de commandement : « Tu aimeras ». Personne et Acte n’est en fait rien de moins qu’un hymne à l’amour et, selon les termes même de son auteur, « une sorte de récapitulation du mystère inviolable de la personne ».

S'identifier pour envoyer des commentaires.