Donner des raisons morales. Problèmes de l’éthique kantienne
Éditeur
Presses universitaires de Franche-Comté
Date de publication
Collection
Annales littéraires
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Donner des raisons morales. Problèmes de l’éthique kantienne

Presses universitaires de Franche-Comté

Annales littéraires

Offres

  • AideEAN13 : 9782848677446
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    4.99

Autre version disponible

Faut-il ne jamais mentir ? Devons-nous nous interdire le moindre mensonge
alors même que cette rigueur morale rendrait bien pénible et bien incertaine
la vie en société ? Qu’en est-il, à plus forte raison, si ce sont des
assassins qui poursuivent un de nos amis ? Leur devons-nous la vérité ?
Comment défendre une thèse aussi absurde ? On attribue souvent cette position
morale trop rigoriste au kantisme pratique, et certes, il y a quelques raisons
de le faire. Comment dès lors ne pas considérer que le kantisme pratique
achoppe sur tous les cas tragiques que l’Histoire a fournis au cours des
siècles, et en particulier au xxe siècle ? Le kantisme serait-il donc
incapable de penser la complexité de notre monde contemporain ? C’est cette
objection factuelle radicale que l’auteur a voulu prendre au sérieux. Cela
demandait de repenser, à l’intérieur du kantisme, la possibilité de résoudre
des situations dans lesquelles, de manière intuitive, nous aurions tendance à
accepter le mensonge. C’est d’ailleurs l’objection que n’a pas manqué de faire
à Kant, dès 1797, Benjamin Constant. En repartant de cette polémique, l’auteur
fait fonctionner jusqu’à son point limite la position kantienne en morale pour
montrer qu’elle est encore capable de nous servir à penser notre monde et
qu’elle continue de répondre aux questions que nous nous posons.

S'identifier pour envoyer des commentaires.