Le Droit de mentir
EAN13
9782842057770
ISBN
978-2-84205-777-0
Éditeur
Mille et une nuits
Date de publication
Collection
La petite collection (MPC 000426)
Nombre de pages
96
Dimensions
15 x 10 x 0 cm
Poids
70 g
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Code dewey
177.3
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

« Le principe moral que dire la vérité est un devoir, s'il était pris d'une manière absolue et isolée, rendrait toute société impossible. Nous en avons la preuve dans les conséquences directes qu'a tirées de ce premier principe un philosophe allemand, qui va jusqu'à prétendre qu'envers des assassins qui vous demanderaient si votre ami qu'ils poursuivent n'est pas réfugié dans votre maison, le mensonge serait un crime. » En 1796, Benjamin Constant, ami de Mme de Staël entré en politique et lecteur attentif de Kant, s'en prend au caractère inconditionnel du devoir que pose le philosophe de Königsberg. ll se trouve que celui-ci prend connaissance de sa critique et lui répond l'année suivante par un opuscule, Sur un prétendu droit de mentir . Ainsi naît la célèbre controverse, dont les textes sont ici rassemblés.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Benjamin Constant
Plus d'informations sur Emmanuel Kant
Plus d'informations sur Jules Barni
Plus d'informations sur Cyril Morana