Durée et simultanéité
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Philosophie
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Durée et simultanéité

Flammarion

Philosophie

Offres

  • AideEAN13 : 9782080241702
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

  • AideEAN13 : 9782080241726
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

Autre version disponible

Le premier article d’Einstein sur la théorie de la relativité date de 1905,
mais ce n’est que dans les années 1920 que la relativité connaît une immense
vogue publique et fait l’objet d’exégèses sans fin. Dans ce contexte, Bergson,
alors le maître du temps philosophique, publie en 1922 Durée et simultanéité,
avec pour sous-titre À propos de la théorie d’Einstein. Il y développe une
évaluation critique de l’impact de la relativité einsteinienne du point de vue
de sa propre conception du temps, ou plutôt de la « durée ». L’ouvrage
déclenche d’assez vives polémiques entre Bergson et les physiciens, et les
philosophes qui s’intéressent à la question prennent prudemment leurs
distances. On accuse Bergson d’avoir échoué à comprendre la physique du temps
relativiste. Pourtant, par-delà ses méprises, l’ouvrage déploie nombre de
réflexions qui méritent une attention particulière dans une perspective non
seulement métaphysique, mais aussi épistémologique. Car, comme l’écrit
Bergson, « une fois admise la théorie de la relativité en tant que théorie
physique, tout n’est pas fini. Il reste à déterminer la signification
philosophique des concepts qu’elle introduit ».

S'identifier pour envoyer des commentaires.