La Littérature et la République
Éditeur
Presses universitaires de Provence
Date de publication
Collection
Textuelles
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Littérature et la République

Presses universitaires de Provence

Textuelles

Offres

  • AideEAN13 : 9791036550737
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    6.99

Malgré les appels de plus en plus pressants à un réarmement républicain de
l’école française, l’enseignement de la littérature reste coupé de la vie,
qu’on entende cette dernière à l’échelle de la personne ou à l’échelle du
politique. Le présent volume tente de combler cette lacune en commençant à
montrer pourquoi l’esprit républicain est justement la pierre de touche la
plus pertinente dont nous disposions sur le marché des philosophies politiques
depuis la chute du mur de Berlin et sous la mondialisation ultralibérale. La
République a des principes, dont les meilleures formulations, dans un sens
social, seront recherchées chez Pierre Leroux et chez Marcel Mauss. Elle a
aussi une histoire qui appelle à un retour à la diachronie. Contre un
classicisme fixiste, Gustave Lanson avait déjà, il y a plus d’un siècle, fondé
l’histoire littéraire. Bruno Viard propose d’élargir plus encore l’approche
des textes en y faisant entrer une politique et une sociologie elles-mêmes
fondées en psychologie. Mais quelle politique ? Mais quelle sociologie ? Mais
quelle psychologie ? La méthode mise au point par l’auteur à partir de
l’esprit républicain d’une part, à l’aide d’une psychologie et même d’une
psychanalyse fondée sur le besoin de reconnaissance d’autre part est appliquée
à deux objets bien différents : la littérature romantique, la littérature
antillaise.

S'identifier pour envoyer des commentaires.