Ton autre vie
Éditeur
Eyrolles
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ton autre vie

Eyrolles

Offres

  • AideEAN13 : 9782212803440
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99

  • AideEAN13 : 9782212442533
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    10.99

  • AideEAN13 : 9782212791181
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    10.99

  • AideEAN13 : 9782212791181
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    10.99

  • AideEAN13 : 9782212442533
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    10.99

Autre version disponible

**Connaître les règles du jeu, voici l’objet de ce livre.**

Je suis né dans une famille banale d’une ville banale, dans un pays banal. Ni
pauvre ni riche. Ni analphabète ni très cultivé. Plutôt comme tout le monde.
Je dois avouer qu’au début, être un être humain ne m’a pas beaucoup plu. Je ne
sais pas comment je me suis mis à croire ça, mais faire partie des hommes
signifiait pour moi faire partie de ceux qui sont capables du pire. Du viol,
de la guerre, de la haine. Et très tôt, je me suis demandé si je ne pourrais
pas arrêter l’expérience et rentrer chez moi. Dans mes jeunes années, je
vivais ma présence sur terre comme un mauvais rêve dont j’allais forcément me
réveiller, dans un ailleurs plus doux, où je ne ferais pas partie des
oppresseurs.

Avec le recul, je crois avoir « suivi le mouvement », agi ou réagi au fur et à
mesure aux événements qui se présentaient. Au point qu’à un moment j’ai eu le
sentiment d’une vie trop petite, jusqu’à me demander si elle était bien la
mienne.

Aujourd’hui, je suis sorti de ce mauvais rêve, je pense ma vie autrement, mon
monde a changé. Cheminant avec moi, bien qu’à mon insu, mon autre vie était à
portée de main, proposition silencieuse mais bien réelle.

**Dans ce livre, je retrace le chemin qui menait à mon « autre vie ». Il est
empruntable par tout le monde, il ne mène ni au bonheur ni à la joie, pas même
à la sérénité. Il va bien plus loin : il mène à « ton autre vie ».**

S'identifier pour envoyer des commentaires.