Riera i Aragó, Le rêve du navigateur
EAN13
9782070133994
ISBN
978-2-07-013399-4
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Livres d'Art
Nombre de pages
176
Dimensions
30 x 24 x 2 cm
Poids
1188 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
709.2
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Riera i Aragó, né à Barcelone en 1954, fait partie de cette génération des années quatre-vingt qui, malgré l'utilisation de matériaux traditionnels, la plupart du temps récupérés et recyclés, s'est employée à décomplexer la sculpture, en la détournant autour de ce que l'on pourrait appeler une «archéologie du machinisme». Intéressé par les engins mécaniques, aériens ou aquatiques, mais également par la physique et la culture scientifique et littéraire, il produit une iconographie ludique et poétique inspirée par le monde des sous-marins, avions, zeppelins, barques... qui se trouvent transformés et poétisés dans ses sculptures ou installations. Depuis ses toutes premières créations, son œuvre se caractérise par une influence de la mécanique et de la physique et se concrétise dans les principes de la science moderne. Outre les Avions, on découvrira la très belle série des Îles, rochers de métal que vient oxyder aléatoirement une couche d'eau à peine perceptible. La mer est également présente dans L'Immersion, de 1998, composée de sept sous-marins en bronze qui représentent la séquence d'une disparition sous l'eau, ou encore dans les sculptures de ces dernières années, intitulées Espèces protégées, composées de milliers de petits sous-marins conjugant corporéité et transparence, comme l'extraordinaire Orange Submarine de 2007. Sont également présentés une série de dessins de grand format, ainsi qu'un ensemble magistral de peintures.
Le texte de Fernando Castro Flórez a été traduit de l'espagnol par Albert Bensoussan
Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition présentée aux musées d'Art moderne de Céret et de Collioure, du 18 juin au 6 novembre 2011, et au musée d'art moderne André Malraux - MuMa Le Havre, du 27 octobre 2012 au 25 janvier 2013.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Serge Fauchereau
Plus d'informations sur Joséphine Matamoros