Mémoires érotiques d'une cocotte, roman
EAN13
9782715232075
ISBN
978-2-7152-3207-5
Éditeur
Mercure de France
Date de publication
Collection
Littérature générale (1)
Nombre de pages
176
Dimensions
21 x 15 x 1 cm
Poids
221 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
843
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mémoires érotiques d'une cocotte

roman

De

Mercure de France

Littérature générale

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Il m'attendait dans son compartiment plongé dans l'obscurité, rideaux tirés. J'eus à peine le temps de refermer la porte qu'il m'embrassait déjà, écrasée par ses bras, renversée contre la porte. Cette brutalité si charnelle me fit fondre. Ses mains caressaient mes cheveux, se figeant sur ma nuque, descendaient vers mes fesses, m'attirant à lui. Il souleva ma robe, s'égara dans mes jupons, les relevant sur mes cuisses, pendant que son corps se fondait au mien. Jeune paysanne à la beauté étrange, Rose quitte sa campagne bretonne pour devenir bonne à Paris en 1864. Elle comprend vite que ses charmes et son esprit pourraient bien faire d'elle la reine du voluptueux Second Empire. Sous le nom d'Aglaé de Landal, elle devient la tragédienne la plus célèbre d'Europe et collectionne les amants : le prince de Galles, le tsar de Russie, l'empereur Napoléon III, Victor Hugo... Pourtant, son corps ne peut oublier ce bel étranger rencontré dans le train. Son seul amour. C'est à sa recherche qu'elle parcourra toute l'Europe alors que se profilent la guerre et l'effondrement de l'Empire dans la sanglante Commune de Paris. L'épopée galante et romanesque d'Aglaé nous entraîne dans le tourbillon charnel du second Empire, tout en nous faisant découvrir la réalité historique des femmes au XIXᵉ siècle.
Jeune paysanne à la beauté étrange, Rose quitte sa campagne bretonne pour devenir bonne à Paris en 1864. Elle comprend vite que ses charmes et son esprit pourraient bien faire d'elle la reine du voluptueux Second Empire...

S'identifier pour envoyer des commentaires.