Islam et la réforme radicale, la réforme radicale
EAN13
9782845922662
ISBN
978-2-84592-266-2
Éditeur
PRESSES CHATELE
Date de publication
Collection
Spiritualité chrétienne
Nombre de pages
417
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
512 g
Langue
français
Code dewey
297
Fiches UNIMARC
S'identifier

Islam et la réforme radicale

la réforme radicale

De

Presses Chatele

Spiritualité chrétienne

Indisponible

Autre version disponible

DU MÊME AUTEUR

Les Musulmans dans la laïcité. Responsabilités et droits des musulmans dans les sociétés occidentales, Tawhid, Lyon, 1994 (3eéd. 2000).

Péril islamiste ?, Alain Gresh (dir.), Complexe, Bruxelles, 1995.

Islam, le face à face des civilisations. Quel projet pour quelle modernité ?, Tawhid, Lyon, 1995 (4eéd. 2001).

La Tolérance ou la Liberté ? Les leçons de Voltaire et de Condorcet, Claude-Jean Lenoir (dir.), Complexe, Bruxelles, 1997.

Aux sources du renouveau musulman, un siècle de réformisme islamique, Bayard-Centurion, Paris, 1998 (2eéd. Tawhid, Lyon, 2001).

L'Irrationnel, menace ou nécessité ?, Le Monde/Seuil, Paris, 1999.

Être musulman européen, Tawhid, Lyon, 1999 (traduit en 14 langues).

La Méditerranée, frontières et passages, Thierry Fabre (dir.), Actes Sud « Babel », Paris, 1999.

La Non-Violence ? Des images idéales à l'épreuve du réel, Fédérations nationales des enseignants de yoga, Dervy, Paris, 2000.

La Spiritualité, un défi pour notre société, avec Michel Bertrand, Michel Morineau, Luc Pareydt, Tawhid/Réveils publications, Lyon, 2000.

Entre l'homme et son cœur, Tawhid, Lyon, 2000.

L'Islam en questions, avec Alain Gresh, Actes Sud, Paris, 2000 (2eéd. Actes Sud « Babel », Paris, 2002).

De l'islam, Tawhid poche, Lyon, 2002.

Musulmans d'Occident, construire et contribuer, Tawhid poche, Lyon, 2002.

La Foi, la Voie, la Résistance, Tawhid poche, Lyon, 2002.

Dar ash-shahada : l'Occident, espace du témoignage, Tawhid poche, Lyon, 2002.

Jihad, violence, guerre et paix en islam, Tawhid poche, Lyon, 2002.

Les Musulmans d'Occident et l'Avenir de l'islam, Actes Sud, Paris, 2003.

Peut-on vivre avec l'islam ?, entretiens avec Jacques Neirynck, Favre, Lausanne, 1999 (4eéd. 2004).

La Mondialisation : résistances musulmanes, Tawhid, Lyon, 2004.

Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, entretiens avec Aziz Zemouri, L'Archipel, 2005.

Muhammad, vie du Prophète, Presses du Châtelet, 2006.

Quelques lettres du cœur, Tawhid, Lyon, 2008.

Un chemin, une vision. Être les sujets de notre histoire, Tawhid, Lyon, 2008.

Face à nos peurs. Le choix de la confiance, Tawhid, Lyon, 2008.

En couverture :
« Dis : “Tout provient de Dieu.” »
(Coran, 4:78)

www.pressesduchatelet.com

Si vous désirez recevoir notre catalogue et être tenu au courant de nos publications, envoyez vos nom et adresse, en citant ce livre, aux Éditions de l'Archipel,

34, rue des Bourdonnais 75001 Paris.
Et, pour le Canada,
à Édipresse Inc., 945, avenue Beaumont,
Montréal, Québec, H3N 1W3.

eISBN 978-2-8459-2487-1

Copyright © Presses du Châtelet, 2008.

À vous,
qui par votre présence
de cœur et d'intelligence
m'avez permis d'avancer
et de rester debout et m'avez
offert énergie et espérance.

INTRODUCTION

Les réflexions et propositions que les lecteurs trouveront dans le présent ouvrage sont le produit d'une longue et profonde immersion dans l'univers des « sciences islamiques ».

La route ne fut pas toujours aisée. Les études et les recherches furent longues, parfois difficiles. Pendant plus de vingt ans, nourri par l'enseignement traditionnel que nous avions reçu, les lectures accumulées, les recherches personnelles et les livres écrits, nous avons répété que le réveil de la pensée islamique passait nécessairement, d'une part par une réconciliation avec sa dimension spirituelle et, d'autre part, par un engagement renouvelé, une lecture rationnelle et critique (ijtihâd) des sources scripturaires dans le domaine du droit et de la jurisprudence (fiqh). Nous n'avons pas changé d'avis : le cœur lumineux de l'islam est bien la quête et l'initiation spirituelles; sa dimension universelle passe nécessairement par un travail de lecture et de relecture continuée, d'interprétation fidèle et novatrice et, enfin, de formulation d'avis juridiques adaptés (fatâwâ). Les musulmans d'aujourd'hui, en Orient comme en Occident, ont un besoin urgent d'un fiqh (droit et jurisprudence) contemporain, distinguant ce qui, dans les Textes, est immuable de ce qui est propre au changement.

Nous nous y sommes engagé de façon systématique en publiant trois ouvrages spécifiques dans leur approche. Dans Être musulman européen1, il s'agissait de présenter une réflexion nouvelle à partir des principaux instruments classiques offerts par les fondements du droit et de la jurisprudence (usûl al-fiqh) : le raisonnement interprétatif critique et autonome (ijtihâd), l'intérêt et le bien communs (maslaha) et l'avis juridique circonstancié (fatwâ). Cette approche devait permettre aux musulmans européens (et occidentaux) de répondre aux questions et aux défis de leur présence dans les sociétés sécularis ées où le référent religieux joue un rôle secondaire dans la vie publique. Les Musulmans d'Occident et l'Avenir de l'islam2 prolongeait cette réflexion en abordant en amont de façon plus directe la question des sciences et des méthodologies : la deuxième partie de ce livre revêtait la forme de propositions pratiques et concrètes dans les différents domaines de la spiritualité, de l'éducation, de l'engagement social et politique, du dialogue interreligieux, etc. Ces deux ouvrages ont vulgarisé une pensée et une méthodologie qui se sont diffusées bien au-delà de nos espérances : un large mouvement de pensée s'est mis en mouvement au-delà de ces contributions. Enfin, notre étude sur Le Face à face des civilisations3 abordait ces problématiques dans le cadre des sociétés majoritairement musulmanes en posant la question « Quel projet pour quelle modernité? » et en étudiant les dimensions sociale, politique, économique et culturelle d'un possible projet de société. Il s'agissait encore et toujours de faire le pari de la fidélité dans le mouvement.

Nous sommes pourtant parvenus à des limites. La vision générale a certes été renouvelée, des lectures novatrices ont souvent permis d'apporter des solutions originales, de dépasser les attitudes de repli, de mettre un frein à l'isolement victimaire ou encore au littéralisme sectaire : un autre rapport à soi et à l'Occident s'avérait possible. Et pourtant! Des blocages demeuraient qui empêchaient de mener plus avant la réflexion et, surtout, donnaient au mouvement de réforme (islâh) la forme d'un processus d'adaptation continuée à l'ordre des choses... aussi insatisfaisantes fussent-elles. Il nous apparaissait qu'il fallait aller plus loin et non plus seulement questionner, comme l'avaient fait les réformistes des deux précédents siècles, les productions du fiqh mais bien ses fondements, ses sources et la science mère (usûl al-fiqh). Des siècles, des décennies et des années de référence à l'ijtihâd ont certes fait avancer les choses, mais de façon encore bien insuffisante puisque les crises demeurent, voire s'approfondissent, et que les musulmans semblent en panne de vision et de projets pour le présent et pour l'avenir. Nous semblons avoir atteint la fin d'un cycle, celui qui consistait à penser la revivification à partir du simple renouvellement de la lecture des sources scripturaires et de leur interprétation. On avait justement distingué la sharî'a (la Voie de la fidélité, comprenant l'ordre légal) du fiqh, les principes généraux (‘âm) des principes spécifiques (khâs), les normes immuables (thawâbit) des normes sujettes à changement (mutaghayyirât) permettant ainsi le mouvement du renouveau, comme l'avait indiqué et espéré le penseur indo-pakistanais Muhammad Iqbâl (1877-1938) 4. Or il se trouve, comme nous le montrerons dans la premi ère section du présent volume, que cela est insuffisant lorsque les progrès du monde sont si rapides, les défis, si complexes et la mondialisation, si perturbante.

Il faut donc, à notre sens, aller plus loin, poser la question des sources du droit et de la jurisprudence (usûl al-fiqh), des catégories qui les organisent, des méthodologies qui en découlent et enfin de la nature de l'autorité que ces ensembles confèrent aux savants des Textes (les ‘ulamâ' et particulièrement les fuqahâ'). C'est ce que nous nous proposons d'entreprendre ici : il s'agit clairement d'une nouvelle étape. Notre propos sera de revisiter non plus seulement les outils et les applications concrètes et historiques du droit et de la jurisprudence (fiqh),...

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Tariq Ramadan