La Porte dorée
Éditeur
Stock
Date de publication
Collection
La Bleue
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Porte dorée

Stock

La Bleue

Offres

  • Aide EAN13 : 9782234090880
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    12.99

Autre version disponible

« Tout ce que j’écris est au passé. On n’en finit pas avec lui, bien plus
fécond que toute anticipation, inépuisable à mesure qu’on le déplie et lui
fait les poches. Très jeune encore, je songeais à ma vie au passé, je me
voyais volontiers tel que je n’avais jamais été, comme sur une photo prise par
l’un de mes deux amis de lycée, assis sur une petite chaise dorée dans le parc
d’Effondré, devant la perron à l’arrière, la porte aux volets clos. Je n’avais
pas vingt ans. Nous avions acheté aux Puces de Clignancourt des vêtements
noirs de gala, des fracs usés que leurs propriétaires défunts ne mettaient
plus depuis longtemps, des chapeaux haut-de-forme ou des melons, de minces
cannes d’apparat, toujours sous l’influence esthétique du film d’Ophuls,  _Le
Plaisir_ , pour nous déguiser parfois. Une élégance ridicule aux yeux de mon
père. Lui qui avait vécu la guerre et les bombardements, quelle idée bizarre
avait germé chez son fils insaisissable, c’était sournoisement insultant. Il
n’y avait rien à expliquer, c’était un caprice démodé comme il y en a souvent
dans les fêtes. »

_La Porte dorée_   est le récit d’un destin ; libre, baigné par la lumière de
l’ailleurs, porté par le goût de la fiction. Avec un instinct de voyageur,
Michel Braudeau mène plusieurs vies en parallèle, devient journaliste au
_Monde_ , éditeur chez Gallimard, juré du prix Médicis. En prenant les rênes
de la revue NRF, il espère transmettre son désir de l’écrit, croise Mario
Vargas Llosa. De reportages en portraits, il part en Égypte, en Asie, aux
États-Unis, en Amérique du Sud, comme pour relever le pari rimbaldien du « je
» qui est un autre.

Face à l’énigme de l’existence, il peut rester la mélancolie ; et l’écriture.
Ce nouveau volet des mémoires de Michel Braudeau, qui suit  _Place des Vosges_
et  _Rue de Beaune_ , est à découvrir absolument.

S'identifier pour envoyer des commentaires.