Sois la bienvenue, La fille de René Char raconte
Éditeur
Stock
Date de publication
Collection
La Bleue
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Sois la bienvenue

La fille de René Char raconte

Stock

La Bleue

Offres

  • Aide EAN13 : 9782234089655
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

    13.99

Autre version disponible

« Cette histoire, c’est la mienne, celle de ma grand-mère Marcelle surtout,
mais aussi celle de Malou, mon arrière-grand-mère. Trois histoires entremêlées
et reliées à René Char par des sentiments aussi simples et opposés entre eux
que la haine et l’amour. Tout avait commencé par un drame d’une incroyable
banalité. De ceux qui étaient moins dus à l’inconduite des filles qu’à la
lâcheté des hommes. Marie-Louise Bègue, dite Malou, était une enfant
abandonnée. Une pupille de l’Assistance comme on dirait plus tard. Elle avait
grandi, comme l’écrasante majorité des enfants assistés, dans la souffrance,
la solitude et l’humiliation. Mais à 17 ans, elle avait connu l’amour. Un
amour aussi bref et puissant que l’aphorisme d’un poète, ou le ressac d’une
vague. Un court instant volé à l’insouciante jeunesse, une histoire terminée
avant d’avoir commencé. »

De cet amour caché avec René Char alors âgé de 25 ans, Malou, employée au
service de la famille Char, a donné naissance à Marcelle en 1933, après avoir
été chassée de L’Isle-sur-la-Sorgue par la mère de René Char. Marcelle,
adulte, a retrouvé son père, à qui elle a rendu des visites régulières, aux
Busclats, sa demeure de L’Isle-sur-la-Sorgue, avec qui elle a échangé une
correspondance sur plusieurs années. Mais elle n’a pas été reconnue
officiellement. Alice a entrepris une reconnaissance d’ADN, par un laboratoire
américain, grâce à un timbre d’une lettre de René Char, et la salive de sa
grand-mère. Résultat après observation des marqueurs génétiques des deux
échantillons : la probabilité que René Char soit le père de Marcelle est de
99,9913%.

C’est par amour pour sa grand-mère, par besoin que la vérité soit faite,
qu’Alice Casado enquête : elle raconte l’histoire familiale qu’elle a ainsi
reconstituée, et une histoire de la société française qui court sur le XXe
siècle.

S'identifier pour envoyer des commentaires.