Trésor rouge
Login to post comments.

Offers

Other available version

À travers des témoignages, des interviews des plus grands pêcheurs de thon, des membres actifs des ONG, des acteurs de l'Union européenne, cette enquête nous dévoile la face cachée de la pêche du thon rouge en Méditerranée.

Le thon rouge, en Méditerranée, est-il réellement menacé d’extinction ?
 Malgré les apparences, personne, aujourd’hui, ne peut répondre avec certitude à cette question. Au terme de plus d’un an d’enquête, c’est l’une des conclusions inattendues que tire l’agence de presse Océan 71. Pour la première fois, une équipe de journalistes est partie en haute mer observer les pêcheurs de thon rouge, plonger dans une ferme d’engraissement et a cherché à comprendre, grâce aux scientifiques, le comportement de ce poisson exceptionnel.
On y découvre les rouages complexes d’une industrie de pêche et la chasse au trésor opposant ONG et travailleurs de la mer.
Julien Pfyffer et son équipe ont pris garde à ne pas se poser d’un côté ou de l’autre des protagonistes. Ils nous livrent une enquête fouillée qui tend à éclairer les parts d’ombre d’une industrie jusqu’alors méconnue.
Dans ce vaste terrain de jeu, de quelle manière l’Union européenne gère-t-elle ce dossier ? Quels sont les rôles respectifs du Japon et de la Lybie ? Les événements récemment survenus dans ces pays vont-ils changer la donne ?
Ce document, aux allures de thriller, est le résultat d’une recherche approfondie. Il nous dévoile la véritable histoire du trésor rouge de la Méditerranée.

EAN13
9782918135296
ISBN
978-2-918135-29-6
Publisher
Éditions Dialogues
Publication date
Collection
Nouvelles ouvertures
Number of pages
197
UNIMARC files
UTF-8 / MARC-8

Trésor rouge : la presse en parle

Trésor rouge : la presse en parle


Les mensonges sur le thon rouge [Extrait]

Paris Match –26 mai / 1er juin 2011

Ce colosse des mers n’a rien en commun avec nos boîtes de thon à l’huile. Les
Japonais, friands de sa chair délicate, font exploser son cours. Ils engendrent depuis des années une surpêche dévastatrice et une juteuse industrie d’élevage. Où en est-on aujourd’hui ? À l’occasion de la parution du livre de Julien Pfyffer, « Trésor rouge », Match a tenté d’en savoir plus. Conclusion : contrairement aux autres espèces menacées, le thon rouge serait sauvé in extremis.

[…] Dans « Trésor rouge », l’enquête qu’il a menée pendant plus d’un an, Julien
Pfyffer (ancien journaliste à Paris Match) cite Généreux Avallonen membre de
l’une des grandes familles de pêcheurs sétois : « Dans les années 2000-2003, c’était devenu l’anarchie en Méditerranée. Le problème venait surtout des pêcheurs italiens, turcs, tunisiens… des pays qui ont construit à la chaine des thoniers bon marché. […] Durant ces années, il y a eu jusqu’à 700 bateaux qui prenaient du thon rouge ! La plupart n’avait ni quota ni licence… C’était n’importe quoi ! Grâce à l’arrivée de Greenpeace, les choses sont un peu rentrées dans l’ordre. » Une phrase incroyable venant d’un pêcheur qui affronte les ONG sur l’eau quand ces dernières tentent de libérer les thons tout juste capturés !

(…) Quelle que soit la menace qui pèse sur le thon rouge, sa méthode de capture
n’est pas écologique. Dans les fermes d’engraissement, il est gavé : pour obtenir 1 kilo de chair, il faut qu’il engloutisse 15 kilos de poissons fourrage ! Et les déchets viennent pourrir au fond des fermes, créant des zones de pollution, signale Alain Fonteneau.

Comme dans la mer, où il culmine au sommet de la chaîne alimentaire, le thon rouge absorbe toute l’attention, alors que d’autres espèces sont dans une situation encore plus dramatique, à l’instar des civelles, les alevins des anguilles européennes… dont les défenseurs des animaux parlent beaucoup moins. Greenpeace assume : « Avec le thon rouge nous voulons créer un précédent et un exemple à suivre pour influer sur la politique de pêche. Ça n’est pas qu’une histoire de poissons, c’est aussi une illustration des comportements des hommes. »

À travers des témoignages, des interviews des plus grands pêcheurs de thon, des membres actifs des ONG, des acteurs de l'Union européenne, cette enquête nous dévoile la face cachée de la pêche du thon rouge en Méditerranée.

Other contributions from...

More about Philippe Henry