M.C. Escher / pop-up
EAN13
9782878113716
ISBN
978-2-87811-371-6
Éditeur
Thames & Hudson
Date de publication
Collection
BX LIVRES
Nombre de pages
16
Dimensions
34 x 31 x 0 cm
Poids
1119 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
741.6092 - 096.1
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

« Seuls ceux qui défient l’absurde peuvent atteindre l’impossible. » M.C. Escher

 

Présentation du livre  Les créations graphiques de M.C. Escher sont uniques en leur genre. Immédiatement reconnaissables, ses illustrations mariant avec brio art et mathématiques ne cessent de nous surprendre tant elles jouent avec nos sens et notre raison. Fasciné par les notions d’infini et de paradoxe, par les géométries impossibles et les fausses perspectives, Escher a inventé des univers étranges, ludiques et inattendus qu’il exprime dans des dessins exécutés avec une précision d’orfèvre.

    Les représentations spatiales inventées par Escher intriguent un nombre sans cesse croissant de personnes passionnées par les possibilités de manipulation de la « réalité physique » que permet le dessin. La présentation originale sous forme de pop-up proposée dans cet ouvrage anime d’une façon extraordinaire les plus célèbres œuvres de l’artiste et nous plonge littéralement dans un univers onirique d’une grande poésie.

Après une biographie concise permettant de mieux connaître l’histoire de cet artiste hollandais hors norme dont la popularité ne s’est jamais démentie, le présent ouvrage propose non seulement six pop-up des œuvres intitulées Reptiles ; Balcon ; L’autre monde ; Cygnes ; Le Ruban sans fin et Cascade, mais aussi deux superbes illustrations animées (grâce à un mécanisme de tirette) – Dessins symétriques et Fleur de pissenlit –, ainsi qu’une très belle reproduction du célèbre Métamorphose III.

 

Présentation de l’auteur  Né à Leeuwarden aux Pays-Bas le 17 juin 1898, Maurits Cornelius Escher entre en 1919 à l’École d’architecture et d’arts décoratifs de Haarlem. D’abord inscrit en architecture (une discipline qui le captivera tout au long de sa carrière), il s’oriente rapidement vers les arts décoratifs et étudie le dessin et le bois gravé. En 1922, ses études terminées, il part pour l’Espagne et l’Italie, un voyage qui aura une grande influence sur son travail. En 1935, il s’installe en Suisse. En 1937, les gravures Nature morte et rue et Métamorphose I font la synthèse de plusieurs nouvelles pistes de travail : ambiguïté, réalité impossible, perspectives modifiées et métamorphose. Autant de thèmes qui resteront prépondérants dans toute son œuvre. Il réalisera 448 lithographies, bois gravés et xylographies ainsi que plus de 2000 croquis. Il aura su, comme peu d’autres, faire exister avec brio l’irréel, le paradoxal et l’incompréhensible. Il s’éteint le 27 mars 1972. En 2002, un musée consacré à son œuvre est inauguré à La Haye.

• L’univers étourdissant d’Escher : les œuvres les plus célèbres de l’artiste sublimées par la magie du pop-up.

• Un très large public de fans

S'identifier pour envoyer des commentaires.