Churchill à Yalta, La Pologne trahie
EAN13
9782953879100
ISBN
978-2-9538791-0-0
Éditeur
ZDL
Date de publication
Collection
ZDL Littérature
Nombre de pages
368
Dimensions
2 x 14 x 2 cm
Poids
400 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Churchill à Yalta

La Pologne trahie

De

Traduit par

Zdl

ZDL Littérature

Indisponible

Yalta, Crimée, 4 février 1945. La Seconde Guerre mondiale se termine. Les trois hommes les plus puissants de la planète, Winston Churchill, Franklin Roosevelt et Joseph Staline, se réunissent pour organiser les modalités de la paix et redessiner la carte du monde.

Ces supposés alliés vont se livrer une guerre sans merci, se mentir, se trahir, entamant un bras de fer pour trouver un accord commun et assurer leur place dans l'Histoire. Roosevelt est moribond, Churchill n'est plus ce lion rugissant et Staline agit en prédateur sûr de lui. Churchill, entré en guerre pour sauver la Pologne des mains des Allemands, sait qu'il va devoir la céder aux Russes.

Parallèlement, sur cette toile de fond, se dessine le destin de Nowak, un officier polonais issu de l'aristocratie. Ce dernier compte sur l'appui de Churchill pour sauver sa famille et son peuple...

Pour le grand public, les accords de Yalta symbolisent la victoire des trois grandes puissances, ce qui justifie le titre de l'ouvrage de Michael Dobbs paru en Grande-Bretagne: « Le triomphe de Churchill »; mais le choix du sous-titre de ce livre « Le roman de la trahison » n'est pas bénin!

C'est donc un autre éclairage que Michael Dobbs donne à la conférence de Yalta et à la personnalité de Churchill décrit avec truculence mais également avec les faiblesses d'un homme vieillissant, contesté au sein de son propre camp.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

14 novembre 2012

Juin 1963. Alors qu'il prend le frais sur le pont du Christina, le yacht de son ami Aristote Onasis, Winston Churchill est pris à parti par un serveur polonais qui lui reproche d'avoir trahi le peuple polonais, des années plus ...

Lire la suite

11 novembre 2011

"Il est impossible de comprendre réellement ce qui s’est produit à Yalta sans sonder le cœur et les entrailles de ces trois vieillards épuisés, dont l’un, Roosevelt, n’avait plus que quelques semaines à vivre. Ce qu’ils ont accompli en quelques ...

Lire la suite

par
18 juin 2011

Avant même de débuter, la conférence de Yalta part sur de mauvaises bases : Staline refuse de sortir de Russie et oblige Churchill et surtout Roosevelt, très malade et en fauteuil (il mourra en avril 1945) à parcourir de nombreux ...

Lire la suite