Profession paratonnerre
Éditeur
Éditions de l'Observatoire
Date de publication
Collection
Hors Collection
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Profession paratonnerre

Éditions de l'Observatoire

Hors Collection

Offres

  • Aide EAN13 : 9791032917558
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

  • Aide EAN13 : 9791032917541
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

Autre version disponible

En politique comme partout, il y a des cadeaux empoisonnés. Le poste de porte-
parole du gouvernement en est un, assurément. Le plus souvent dévolu aux «
entrants », aux « bleus » qui viennent de faire leurs armes dans une campagne
présidentielle, c’est un poste de bizutage, alors que c’est une fonction
ardue, complexe, et parfois mortelle. En effet, le porte-parole prend la
foudre le premier, dès qu’un orage médiatique éclate, dès qu’une polémique
naît, ou dès qu’un couac gouvernemental (dans lequel il n’a souvent aucune
responsabilité) est rendu public. Anne Saurat-Dubois a décidé d’enquêter sur
ce rouage décisif de nos gouvernements modernes, qui oscille toujours entre
sincérité et langue de bois, explication et communication. À travers des
entretiens d’une incroyable franchise, menés avec Gabriel Attal, Sibeth
Ndiaye, Benjamin Griveaux, Luc Chatel, François Baroin, Valérie Pécresse,
Laurent Wauquiez, Stéphane Le Foll, Najat Vallaud-Belkacem, Bruno Roger-Petit,
elle revient ainsi sur les grandes crises de la Ve République, et sur les
différentes stratégies de communication de nos gouvernements. Comment parler
du divorce d’un Président ? Comment se taire sur l’affaire Benalla ? Que dire
chaque semaine des Gilets jaunes ? Et de quelle manière annoncer les
confinements, les retards de vaccinations, les divers couvre-feux ? Au fil des
pages se dessinent la figure humaine de ceux qui ne sont jamais censés parler
en leur nom propre, et la difficulté croissante de cette étrange fonction
politique, avec l’émergence des réseaux sociaux, des fact checkings, et la
mise en lumière immédiate et impitoyable de la moindre erreur.

S'identifier pour envoyer des commentaires.